twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’utilisation des smartphones fait progresser le commerce électronique en Afrique

vendredi 9 février 2018

Dans une étude d’août 2017 intitulée « How technology is driving retail in Africa », The Economist Intelligence Unit (EUI) montre comment l’adoption et l’utilisation du smartphone fait progresser le commerce électronique en Afrique.

En effet, le rapport fait savoir que les téléphones intelligents, plus que les ordinateurs personnels, sont devenus une passerelle d’accès à l’internet avec pour conséquence de permettre à un nombre croissant d’Africains d’embrasser le potentiel de l’e-commerce pour leurs achats en ligne.

La publication démontre qu’avec un taux croissant de pénétration des smartphones, les retombées économiques du commerce en ligne dans les 5 à 10 prochaines années pourrait atteindre l’intervalle de $50 à $75 milliards dans la région.

Par exemple au Nigéria, premier pays africain à tirer parti du potentiel du commerce électronique de par son environnement des affaires, le taux de pénétration des téléphones intelligents progressera, de 2016 à 2021, de 103% à 122%. Aujourd’hui les trois quarts des utilisateurs de plateforme de commerce en ligne comme Jumia et Konga, y accèdent via leur mobile.

Au-delà de ces points, le document relève que la peur de la fraude, la médiocrité des transports et des infrastructures mobiles, les carences dans la chaîne d’approvisionnement et la fragmentation des marchés de détail en Afrique, freineront la croissance du commerce électronique sur le continent.

Cette recherche permet aux entreprises de commerce en détail déjà actives, ou qui cherchent à s’établir en Afrique, de comprendre les tendances, les opportunités et les obstacles du commerce électronique dans un contexte où les Africains préfèrent utiliser un réseau de magasins physiques, de vendeurs de rue et de sources informelles de marché pour leurs achats, qui sont principalement effectués en espèces.

Rappelons que The EUI est la division de recherche et d’analyse de The Economic Group, une firme mondiale d’intelligence économique, basée en Grande Bretagne.

Abdel Razak M.

(Source : Agence Ecofin, 9 février 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)