twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’utilisation de l’internet par les gouvernements peut aider à atteindre les objectifs de développement durable

lundi 1er août 2016

L’utilisation de l’internet par les gouvernements peut aider à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et ses 17 objectifs (ODD), selon une enquête publiée lundi par les Nations Unies sur les progrès dans la promotion de l’e-gouvernement.

D’après cette enquête, le Royaume-Uni, suivi par l’Australie et la République de Corée, sont les principaux fournisseurs de services et de renseignements gouvernementaux par l’internet.

L’étude révèle que l’administration électronique est un outil efficace pour faciliter des politiques intégrées en faisant la promotion d’institutions responsables et transparentes à travers des données ouvertes et la participation électronique, la prise de décision participative, et la promotion des services en ligne pour combler le fossé numérique.

Au niveau régional, l’enquête révèle que l’Europe continue d’être le principal fournisseur d’e-gouvernement, suivie par les Amériques, l’Asie, l’Océanie et l’Afrique.

Le Royaume-Uni arrive en tête en Europe, l’Australie en Océanie, et la République de Corée en Asie. Les Etats-Unis sont en tête dans la région Amériques, et Maurice est le plus performant en Afrique.

Les classements sont basés sur l’indice de développement de l’e-gouvernement (EGDI), qui classe les pays en mesurant leur utilisation des technologies d’information et de la communication pour fournir des services publics.

L’utilisation efficace de ces technologies par les gouvernements peut aider les gens à se connecter aux services dont ils ont besoin et créer une société qui offre une égalité des chances pour tout le monde.

L’e-gouvernement a augmenté à un rythme rapide au cours des 15 dernières années. Depuis 2014, l’ensemble des 193 États membres de l’ONU ont une forme de présence en ligne.

Selon le rapport, malgré le redoublement d’efforts pour utiliser les services électroniques et mobiles au bénéfice de tous et l’augmentation de l’accès au haut débit, des disparités régionales importantes persistent.

Tous les pays ont convenu, dans l’Objectif de développement durable numéro 9, qu’un effort important est nécessaire pour assurer l’accès universel à l’internet dans les pays les moins avancés.

Pour que l’e-gouvernement ait un impact sur le développement durable, il doit être accompagné de mesures visant à assurer l’accès et la disponibilité des technologies de l’information et de la communication et à rendre les institutions publiques plus responsables et plus sensibles aux besoins des gens.

(Source : Organisation des Nations Unies, 1er août 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)