twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’opérateur télécoms Africell annonce l’arrêt de ses activités en Ouganda, le 7 octobre

jeudi 9 septembre 2021

(Agence Ecofin) - Les difficiles conditions du marché qui ont eu raison de Smart Telecom, il y a quelques jours, ont provoqué un nouveau départ du secteur télécoms ougandais. Africell qui est entré en Ouganda en novembre 2014, à travers l’acquisition d’Orange, quitte le pays après six d’activité.

L’opérateur de téléphonie mobile Africell annonce l’arrêt de ses activités en Ouganda, le jeudi 7 octobre. Dans un communiqué publié, mardi 7 septembre, l’entreprise justifie sa décision par la concurrence qui s’est accentuée sur le marché local, entretenue par les grands opérateurs que sont MTN et Airtel qui multiplient promotions et autres bonus.

Selon Africell Group, le départ d’Ouganda est basé « sur une évaluation minutieuse des perspectives commerciales à long terme de l’entreprise ». Avec ses parts de marché avoisinant 6%, Africell a pris conscience des efforts considérables qui devront être fournis – et dont la rentabilité n’est pas certaine – pour batailler contre MTN et Airtel qui jouissent d’un avantage certain, au regard de leur fort pouvoir financier et la couverture réseau nationale.

La rude concurrence actuelle sur le marché télécoms ougandais n’a pas seulement eu raison d’Africell. Il y a sept jours, Sure Telecom, opérant sous la marque commerciale de Smart Telecom, a mis fin à ses opérations dans le pays. La société a justifié l’arrêt de ses activités par « l’accroissement de défis opérationnels dû à la pandémie de coronavirus ». Ses parts de marché se sont érodées, son pouvoir financier a également pris un coup.

Du côté d’Africell Ouganda, l’on annonce que les 29 jours restants jusqu’au 7 octobre serviront à accompagner « les employés pendant cette transition qui a été approuvée par le ministère du Genre, du Travail et du Développement social ». En parallèle, la société télécoms annonce qu’elle travaillera également avec le régulateur télécoms et les opérateurs de réseaux mobiles locaux pour la migration de ses clients.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 8 septembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)