twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’intersyndicale des travailleurs de la SONATEL : L’exigence d’un ministère de la Communication

jeudi 12 septembre 2002

Dans un document parvenu à notre rédaction et daté du 10 Septembre 2002, l’Intersyndicale des Travailleurs de la SONATEL a renouvelé sa confiance à ses candidats, Ibrahima Konté et Gabou Guèye, respectivement titulaire et suppléant, pour la Représentation du Personnel au Conseil d’Administration (RPCA) de leur société. L’Intersyndicale annonce la poursuite de sa lutte pour la mise en place d’un ministère de la Communication ou de NTIC (Nouvelles Techniques de l’Information et de la Communication).

Dès l’entame, les syndicalistes de la SONATEL ont posé la nécessité de la mise en place d’un ministère de la communication, afin que leurs revendications soient prises en charge judicieusement. Les syndicalistes ont aussi confirmé les résultats des votes qui ont vu l’élection de Ibrahima Konté et Gabou Guèye au niveau du Conseil d’administration, en tant que représentants du personnel.

Les syndicalistes se félicitent de cette " victoire dans l’unité d’action et de voix ". Ils demandent qu’une réflexion poussée soit organisée, dune part, autour " des voix ou actions restées en rade " pour mieux cimenter la fédération de l’ensemble de ses actions détenues par les " actifs, les départistes et les retraités ", et d’autre part, sur les motivations de non votants. Dans cette perspective, l’Intersyndicale considère que le " fonds commun de placement épargne retraite " qui vient d’être mis en place par un comité de surveillance paritaire, Direction-Intersyndicale, pour une durée de trois ans et présidé par le RPCA élu, " peut et doit être un instrument de consolidation " de son actionnariat et de sa fructification.

Cette reconduction de Ibrahima Konté au Conseil d’administration de la SONATEL, est une confirmation de la ligne imprimée depuis 1998 par l’intersyndicale qui refuse de ne considérer la présence des travailleurs au conseil que par leur qualité d’" actionnaires ", mais par celle de travailleurs au sens large, car, " il y va de nos emplois et de nos conditions de travail, de rémunération et de carrière ", a-t-elle souligné.

Enfin, l’Intersyndicale interpelle tous les travailleurs de la SONATEL à faire face très rapidement aux problèmes non encore résolus comme : la filialisation totale de SONATEL MULTI-Média, etc.

KANKOUÉ NOUWODJRO

(Source : Le Soleil 12 septembre 2002)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)