twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’informatisation des chaînes judiciaires en marche

mercredi 9 octobre 2013

Le directeur des systèmes d’information de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Alex Corenthin, a indiqué, mercredi, que toutes les chaînes du système judiciaire sénégalais ont été automatisées de manière identique afin que les acteurs judiciaires puissent se l’approprier.

‘’Nous sommes arrivés à automatiser toutes les chaînes : pénale, civile, commerciale et sociale ont été automatisées de la même façon’’, a-t-il soutenu au terme de la présentation du système d’information judiciaire.

M. Corenthin intervenait lors de la visite du nouveau ministre de la Justice au palais de justice Lat-Dior de Dakar. Sidiki Kaba vérifiait le travail des différents acteurs judiciaires dans le cadre du programme de la modernisation de la justice, entreprise sur l’ensemble du territoire national.

La rencontre consistait à présenter et à mettre en œuvre le logiciel (système d’information judiciaire) pour que tous les acteurs puissent se l’approprier.

‘’Il va permettre le traitement des affaires, du début jusqu’à la fin du jugement et de diminuer le temps de traitement’’, a expliqué le directeur des systèmes d’information de l’UCAD.

La première phase du système a été mise en place de 2006 à 2009 et de cette date à maintenant, le programme est entré dans sa deuxième phase, a signalé l’expert. ‘’A terme, a-t-il ajouté, ce système rendra la justice plus facile et plus rapide.’’

Le choix d’installer le système a été porté sur le palais de justice Lat-Dior de Dakar, qui couvre 80% des affaires nationales. ‘’C’est le plus gros tribunal et toutes les chaînes sont rassemblées ici’’, a relevé Alex Corenthin.

S’agissant de petites insuffisances du système, il a promis que les informaticiens travaillaient à l’améliorer. ‘’Nous travaillons avec l’expertise et c’est à eux de nous apprendre comment faire le travail et nous l’appliquons’’, a-t-il dit

Concernant la formation en informatique des greffiers, il a signalé qu’une session était en cours. Cependant, a-t-il déploré les départs notés par ce personnel du système judiciaire qui ralentissent le travail des informaticiens.

(Source : APS, 9 octobre 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)