twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’informatisation de la médiature a favorisé la clôture de dossiers de "plus de cinq ans", selon Doudou Ndir

mardi 13 juillet 2004

L’informatisation de la médiature a permis de recenser et de clôturer des dossiers "datant de plus de cinq ans"’, a expliqué, mardi à Dakar, le médiateur de la République, Doudou Ndir.

"Cette opération d’informatisation nous a permis de recenser et de clôturer des dossiers datant de plus de cinq ans non encore réglés, en nous réservant néanmoins la possibilité de les rouvrir en cas de survenance d’un fait nouveau"’, a dit M. Ndir qui remettait le rapport d’activités 2003 de l’institution qu’il dirige au président de la République.

Cette informatisation a également permis "qu’aujourd’hui, la médiature peut connaître en temps réel le nombre de réclamations qu’elle a reçues et le niveau d’instructions de ces réclamations", a-t-il ajouté.

Doudou Ndir a, par ailleurs, justifié la nomination de correspondants régionaux du médiateur par l’ambition de "rendre l’institution plus accessible à tous les citoyens où qu’ils se trouvent".

"Ces correspondants, choisis selon des critères très rigoureux, sont chargés d’informer les populations sur leurs droits et leurs devoirs d’usager du service public, de les aider à constituer leurs dossiers s’ils pensent avoir souffert d’un quelconque dysfonctionnement de l’administration", avant que ces derniers ne soient adressés au médiateur pour traitement.

Du 9 mai au 31 décembre 2003, en 8 mois, 221 réclamations ont été adressées au médiateur de la République, soit une moyenne mensuelle de 27,5 réclamations. De janvier à juin 2004, 213 réclamations ont été reçues à la médiature, soit une moyenne mensuelle de 35 réclamations, selon une note de présentation de l’institution parvenue à l’APS.

Le document souligne qu’"au vu de ce nombre, on remarque que l’augmentation constatée en 2003 par rapport à 2002 se précise davantage. Si cette tendance est maintenue au fil des prochains mois, elle confirmerait l’augmentation constante des réclamations adressées au médiateur de la République".

(Source : APS 13 juillet 2004)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)