twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’incubateur TIC kényan iHub lance un fonds d’investissement destiné aux start-up africaines

jeudi 22 décembre 2016

iHub, l’incubateur TIC kényan, a annoncé le lancement d’un fonds d’investissement pour l’innovation (AIF). Son objectif est de promouvoir l’entreprenariat TIC à travers l’Afrique, identifier des porteurs de projets innovants, les aider à mieux les développer et ensuite à les mettre sur pied.

iHub veut contribuer au développement des innovations TIC en Afrique parce qu’il est conscient que des idées innovantes sommeillent dans l’esprit de nombreux jeunes africains. Mais les faibles moyens financiers de ces jeunes, l’actuelle réticence des banques à investir sur des projets numériques portés par des jeunes et le balbutiement de nombreux gouvernements africains dans l’accompagnement de l’innovation numérique, pourraient faire perdre à l’Afrique des pépites.

L’argent réservé par iHub pour soutenir les tech entrepreneurs locaux et africains est une partie du financement de près de 10 millions de dollars US obtenus en mars dernier de plusieurs investisseurs. D’après le site d’information Disrupt Africa, le financement était destiné à la réinstallation de l’incubateur dans un plus grand espace à Nairobi et à renforcer également ses opérations sur le continent.

Kamal Bhattacharya (photo), le président directeur général par intérim de iHub, explique que le fonds d’investissement pour l’innovation « sera géré en dehors de iHub, mais le personnel clé de l’incubateur demeurera engagé dans la gestion de la procédure d’investissement. Nous croyons que la stature et le potentiel de iHub est une formidable opportunité pour les investisseurs de travailler avec nous (…) Le rôle de iHub est de devenir le meilleur système de soutien pour les tech entrepreneurs africains et les individus qui aspirent à créer de grandes entreprises qui s’attaquent à certains de nos plus grands défis ».

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 22 décembre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)