twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’importance des TIC dans la vulgarisation de la monétique

samedi 18 décembre 2010

Le ministre sénégalais des Finances souligne l’importance des TIC dans la vulgarisation de la monétique - Le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop, a soutenu vendredi à Dakar que les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont incontournables pour la vulgarisation de la monétique.

Il a souligné que ce nouvel outil ne parviendra à des taux de pénétration satisfaisants que s’il garantit la sécurité, la confidentialité, la rapidité, la fiabilité des transactions tout en étant accessible à un coût acceptable par tous.

« L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est un marché ouvert à l’innovation », a déclaré M. Diop au cours de l’ouverture de la deuxième édition du Salon monétique régional.

Il a affirmé que le Sénégal a un ambitieux programme de développement des TIC dont la réalisation nécessitera plusieurs centaines de milliards de francs, sur la base d’un partenariat public privé.

Pour sa part, le président du Conseil d’administration de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEA), Homialo Gbeasor, a fait savoir que le Groupement interbancaire monétique de l’UEMOA s’est fixé comme défi de faire de la carte, ou tout instrument approprié, des leviers du paiement.

Il a indiqué que les cartes prépayées pourront être le catalyseur pour augmenter le taux de bancarisation dans l’espace UEMOA qui n’est que de huit pour cent.

Selon des statistiques de l’UEMOA, 94 pour cent de la population de l’Afrique de l’Ouest n’est pas bancarisée.

Placé sous le thème « Les TIC et la monétique au service du développement bancaire et financier dans la zone UEMOA », le Salon prend fin ce samedi.

(Source : Pana, 18 décembre 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik