twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’île Maurice s’associe à l’Inde pour le développement conjoint d’un satellite

mardi 7 novembre 2023

Durant ces vingt dernières années, une quarantaine de satellites africains ont été mis en orbite et ont permis de favoriser l’accès aux télécommunications ou la surveillance des territoires. Plusieurs autres sont en préparation et seront lancés dans les prochains mois.

Le Conseil mauricien de la recherche et de l’innovation (MRIC) et l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) ont signé le mercredi 1ᵉʳ novembre, un protocole d’accord visant à développer, lancer et exploiter un satellite d’observation de la Terre pour Maurice.

Le partenariat, qui s’étale sur une période de 15 mois, prend également en compte la formation d’ingénieurs du MRIC dans les installations de l’ISRO en Inde pour la conception et développement de la plateforme satellite, ainsi que ses systèmes associés et sa charge utile primaire.

Le nouveau protocole d’accord intervient après une récente visite à Bengaluru du ministre mauricien des Technologies de l’information, de la Communication et de l’Innovation (MITCI), Darsanand Balgobin (photo, à droite), et du président du conseil d’administration du MRIC le Dr Kaviraj Sharma Sukon. La délégation avait rencontré les responsables de l’ISRO et discuté des détails techniques et des possibilités d’application pour la mise en orbite d’un satellite commun.

Ainsi, le futur microsatellite commun sera conçu pour la télédétection à partir de l’orbite terrestre basse (LEO). Il permettra de renforcer les capacités d’observation terrestre de Maurice et contribuera à prévenir et mieux combattre les feux de brousse, les inondations, l’érosion, et à développer l’agriculture, entre autres. A son achèvement, toutes les opérations en orbite correspondantes seront menées conjointement par l’ISRO et le MRIC en utilisant la station au sol du MRIC.

Signalons que choix de l’Inde comme partenaire technique n’a pas été fait au hasard. Il y a plusieurs années, l’Inde a signé des accords de coopération technologique avec quatre pays africains, parmi lesquels l’île Maurice. Le pays s’est engagé à apporter un soutien substantiel au développement scientifique et technologique desdits pays.

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfrica, 7 novembre 2023)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 17 227 783 abonnés Internet

  • 16 672 913 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,10%
    • 3G : 28,11%
    • 4G : 55,79%
  • 247 760 abonnés ADSL/Fibre (1,45%)
  • 305 746 clés et box Internet (1,77%)
  • 1364 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,44%
  • Internet mobile : 98,56%

- Liaisons louées : 4 420

- Taux de pénétration des services Internet : 97,12%

(ARTP, 31 décembre 2022)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%
(Internet World Stats 31 décembre 2018)


- 8861 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2022)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 297 046 abonnés
- 256 076 résidentiels (86,21%)
- 40 970 professionnels (13,79%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 31 décembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 854 830 abonnés
- Taux de pénétration : 117,57%

(ARTP, 31 décembre 2022)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik