twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’espace Sénégal service de Louga "sera fonctionnel en début d’année 2021"

jeudi 15 octobre 2020

Les départements de Louga et Kébémer (nord) vont réceptionner, ‘’d’ici à la fin de l’année’’, leur espace Sénégal services, avec toutes les technologies destinées à faciliter l’accès des citoyens aux services publics et la délivrance d’actes administratifs dans un court délai, a annoncé jeudi le directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), Cheikh Bakhoum.

‘’Les travaux de l’espace Sénégal services de Louga sont à plus de 85% en termes de réalisation. Nous pouvons dire que l’espace sera réceptionné d’ici la fin de l’année’’, a-t-il dit au terme d’une visite de cette infrastructure.

Selon M. Bakhoum, Louga fait partie des six espaces témoins qui seront lancés dès le début de l’année 2021, avec ceux de Podor, Dagana, Saint-Louis, Kébémer (nord) et Bambey.

‘’Nous sommes en train de travailler avec l’ensemble des services de la région pour opérationnaliser les espaces Sénégal services. Plusieurs administrations ont été démarchées : l’urbanisme, les finances et la justice’’, a-t-il indiqué.

L’espace Sénégal services ‘’est un lieu qui sera doté de toutes les technologies, d’un guichet unique, d’une plateforme qui va intégrer toutes les applications de l’administration, afin de faciliter aux citoyens l’accès au service public’’, a expliqué le directeur général de l’ADIE.

‘’Nous voulons accélérer les procédures, permettre aux citoyens de la région, du département, et à ceux qui vivent en dehors du pays de faire leurs demandes en ligne et d’obtenir leurs actes administratifs’’, a précisé Cheikh Bakhoum.

La volonté de l’Etat du Sénégal de ‘’digitaliser l’administration’’, et dans cette optique, il a mis en place un programme dénommé ‘’Smart Sénégal’’ dont la mise en service est assurée par l’ADIE.

‘’Smart Sénégal’’ est un programme de cinq composantes dénommées ‘’Safe City’’, ‘’Smart Territoires’’, ‘’Ville sans fil’’, ‘’Smart Education’’, ainsi qu’un volet câble sous-marin, avec comme objectif final de mettre le digital à la disposition des populations, indique Cheikh Bakhoum.

Au-delà du guichet unique pour l’accès aux services de l’administration, ‘’il y aura des start-ups pour chaque département, un espace pour booster l’activité économique, des espaces dédiés à la formation, une unité d’acquisition de données et un dispositif pour cartographier le département’’, a-t-il ajouté.

‘’Nous sommes en train de tout faire pour un accès au haut débit, qui est un intrant important pour les Sénégalais dans leur vie quotidienne. Il y a des zones qui n’ont pas assez de couverture. Et avec ces zones wifi, nous allons permettre aux Sénégalais d’avoir accès à l’Internet dans les places publiques, les gares, les hôpitaux, lycées et collèges", a promis M. Bakhoum.

Pour cette première phase du projet, 10 sites ont été choisis à Louga, Linguère et Kébémer pour abriter les espaces Sénégal services, la connectivité devant être dans le même temps renforcée dans l’ensemble des communes de la région.

‘’Pour cela, nous avons signé des conventions avec la mairie de Louga, et nous allons faire la même chose avec l’ensemble des communes de la région pour décentraliser davantage les services que nous allons offrir’’, a assuré le directeur général de l’ADIE.

‘’L’Etat a fait beaucoup d’efforts dans l’accès à l’électricité et à l’eau en zone rurale. Aujourd’hui, le citoyen a besoin de connectivité pour gérer les questions liées à l’emploi, au développement et à la santé’’, a souligné le gouverneur de Louga, El Hadji Bouya Amar.

M. Amar affirme que ‘’le rôle de l’administration est d’offrir au citoyen un service public de qualité, sûr et dans les délais indiqués, et c’est là que la digitalisation va nous aider’’. ‘’Ces espaces, nous devons les gérer dans un partenariat ouvert et travailler avec l’Etat, l’ADIE, le secteur privé et les collectivités locales’’, a suggéré le gouverneur.

Cheikh Bakhoum a aussi visité l’espace Sénégal services de Kébémer, dont les travaux sont également ‘’presque achevés’’.

(Source : APS, 15 octobre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)