twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’e-commerce au Sénégal : business rentable ?

jeudi 23 juillet 2015

Depuis 2014, les plateformes de e-commerce occupent de plus en plus la toile sénégalaise. On ne dénombre pas moins de 50 entreprises d’e-commerce proposant des services variés. Cette nouvelle forme d’investissement soulève de nombreuses interrogations chez les futurs porteurs de projets.

Les charges qui pèsent sur l’activité d’un site e-commerce sont nombreuses. Et pour cause, faire de la vente en ligne ne se résume pas à la simple création d’un site pour y exposer ses produits ou ses services et attendre que les clients arrivent. C’est une véritable création d’entreprise avec tout ce que cela exige : démarches administratives, clients, logistiques, marketing, relation client. Il ne faut donc pas s’attendre à une recette miracle que fera du promoteur d’un site e-commerce un milliardaire sans effort. « Créer une entreprise de e-commerce est un business comme tout autre, il peut être couronné de succès comme l’inverse. Il faut bien choisir son modèle de business et y associer une rigueur de travail », explique Xavier Starkloff, Directeur Afrique de l’ouest de jovago.com, site de réservation d’hôtels. Les débuts dans le e-commerce sont toujours difficiles ce qui ne constitue pas un handicap. Comme dans toute création d’entreprise il faut s’armer de patience avant de pouvoir profiter des « fruits » de ses efforts.

Aujourd’hui, au Sénégal, comme dans plusieurs pays africains, les consommateurs accordent une plus grande importance aux e-commerçants et le nombre en constante croissance de personnes qui achètent sur internet présente un atout considérable pour le secteur. D’après certains indicateurs, ils seraient près de 1.7 millions de sénégalais à avoir effectué des achats en ligne entre janvier et mars.

En tant qu’industrie, l’e-commerce a un profil de rentabilité réel au Sénégal. La question est de savoir quels investissements effectuer et combien de temps on se donne pour les rentabiliser. De nombreux e-commerçants vivent de leurs ventes bien qu’étant limités en investissements (donc des zones de livraison restreintes, des investissements technologiques réduits, etc.). En somme, toutes les conditions sont réunies pour un développer l’activité au Sénégal.

Le marketing, la clé du succès

Une entreprise quel qu’elle soit ne peut passer entre les mailles du marketing. Plus vous en ferez, plus vous attirerez de potentiels clients, c’est mathématique. Au début de la création de votre entreprise d’e-commerce et certainement les jours qui suivront, le compteur des visites sera probablement proche de 0 car votre site est encore invisible dans les moteurs de recherche, inconnu du public, et le restera probablement longtemps si vous ne lancez pas des actions de marketing et de communication. Selon vos objectifs, cet aspect occupera une place plus ou moins importante dans votre budget et constituera certainement la clé de la réussite de votre site d’e-commerce au Sénégal ou ailleurs.

Ismael Cabral Kambell

(Source : Jovago, 23 juillet 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)