twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’art numérique africain en question : Confrontation de deux générations d’artistes

vendredi 12 mai 2006

Digitart, art numérique, netart,... autant de termes au sens énigmatique pour les artistes de la vieille garde, que la relève manie avec la plus grande facilité. La conférence organisée, hier, après-midi, au Pen’Art Jazz, par l’association Gaw Lab, a eu le mérite de prouver que la fracture numérique entre générations n’est pas un vain mot.

Le peintre sénégalais Amadou Sow, artiste de cinquante-cinq ans à la longue et brillante carrière, diplômé de l’Ecole des Beaux Arts du Sénégal et de l’Académie des Beaux Arts de Vienne, en Autriche, fait face à un jeune artiste sénégalais au talent prometteur, Samba Fall, peintre bidouilleur sur le Net.

L’enjeu de la confrontation est la pertinence d’un art numérique africain. En effet, plusieurs voix s’élèvent pour critiquer les œuvres d’art numériques africaines. Certains jugent cette technologie inadaptée aux réalités africaines. D’autres estiment que l’utilisation du numérique par les artistes africains correspond à un comportement avilissant de mimétisme des créations occidentales, qu’expliquerait un complexe d’infériorité. Deux sujets problématiques, auxquels Amadou Sow et Samba Fall répondent d’une seule voix.

Bien que ce ne soit pas le cas pour l’ensemble des pays du continent africain, le Sénégal dispose d’un accès au net performant, comparable à celui offert en Occident. Le Sénégal est suffisamment outillé pour devenir le centre névralgique de l’art numérique dans la Sous-région, si ce n’est plus, estime Sylviane Diop, membre de l’association.

Reste le délicat sujet d’une éventuelle imitation dégradante de l’art occidental. Une idée catégoriquement réfutée par Samba Fall, diplômé de l’Ecole nationale des arts du Sénégal et de la structure Pictune, spécialisée dans les dessins animés. Les artistes africains se sont appropriés l’art numérique. Samba Fall, peintre et dessinateur de dessins animés, réalise des installations où les projections vidéo sont centrales. Il utilise également l’informatique pour réaliser des œuvres consultables sur la toile. « Quand je crée des œuvres sur mon ordinateur, je ne me dis pas que je fais de l’art numérique. Pour moi, c’est de l’art tout court. L’informatique n’est qu’un outil supplémentaire qui m’offre une plus grande liberté de création », explique le jeune artiste.

Des propos appuyés par Amadou Sow : « Le numérique n’est qu’un outil d’articulation, entre l’idée et son expression subite », martèle-t-il. Cet artiste l’a d’ailleurs utilisé pour réaliser un film destiné à présenter une série de quatre-vingt trois peintures miniatures, difficilement appréciables à l’œil nu.

Mais, alors que Amadou Sow ne parle que de contact physique avec la matière, de gestes, d’exploitation de la surface de la toile, de permanence dans l’exécution des tableaux... Samba Fall répond en évoquant la rapidité de diffusion, l’accessibilité du grand public à ses œuvres, la prédominance de l’idée sur l’outil... Un dialogue de sourd, imputable sans aucun doute à une facture numérique entre les générations.

Emmanuelle LOVAT

(Source : Le Quotidien, 12 mai 2006)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)