twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’application Ecobank Mobile dépasse le cap d’un million de téléchargements au mois de septembre 2017

lundi 30 octobre 2017

La nouvelle version 3.1 d’Ecobank Mobile est adoptée par les utilisateurs du mobile et la clientèle de la banque. En six mois d’existence, l’outil a enregistré, au mois de septembre dernier, plus d’un million de téléchargements en Afrique. Ce qui sonne comme un pas intéressant dans le choix de la digitalisation d’Ecobank qui compte apporter, de manière considérable, sa contribution dans l’inclusion financière.

La digitalisation est au cœur de la politique du Groupe Ecobank et ses clients semblent adhérer à cette démarche. Ils l’ont manifesté par l’intérêt accordé à la version 3.1 de l’application mobile d’Ecobank.

Lancée le 16 mars dernier, Ecobank Mobile qui a subi sa 3ème mise à jour, a enregistré au mois de septembre 2017, plus d’un millions de téléchargements. M. Alassane Guèye d’Ecobank Sénégal l’a fait savoir lors d’une conférence de presse tenue, le vendredi 27 octobre au siège de la banque à Dakar.

Le Sénégal a pris une sérieuse option dans cette dynamique. Selon M. Guèye, « Au Sénégal, le cap des 50 mille utilisateurs est atteint et nous continuerons certainement de grimper ». Un démarrage en trompe que M. Serge Ackré, Directeur Général d’Ecobank Sénégal, justifie par le fait qu’ : « Ecobank Mobile est un produit qui comporte trois éléments essentiels qui sont son accessibilité, sa simplicité et son coût abordable ».

A son avis, la 3ème version de cette application renferme huit caractéristiques principales dont la possibilité d’ouvrir gratuitement son compte bancaire digital sans documentation avec la possibilité de faire des transactions n’importe où dans le monde.

Compte tenu de l’importance des transferts d’argent dans le quotidien des africains, la version 3.1 d’Ecobank Mobile, lancée au mois de mars dernier simultanément avec les 33 autres filiales opérant dans le continent, permet de s’ouvrir les portes d’un écosystème de sept milliards de cartes en circulation actuellement dans le monde, constituées par Visas, Union Pay et Master Card.

M. Ackré souligne que la fonction Express Cash de la plateforme permet aux clients d’Ecobank de faire des opérations en toute simplicité et au point le plus proche.

Participer à l’inclusion financière en Afrique

Le Groupe Ecobank a été avant-gardiste dans la technologie mobile avec d’importants investissements consentis dans sa filiale technologique pour déployer un certain nombre de services bancaires.

Selon le Directeur général d’Ecobank Sénégal, l’application Ecobank Mobile ouvre le champ de la bancarisation à l’ensemble de la population sénégalaise et africaine qui, dans le passé, était obligée de se déplacer pour pouvoir effectuer leurs opérations bancaires.

Dans cette dynamique, M. Ackré avise qu’Ecobank est en train de finaliser l’option devant permettre le paiement des factures et dont la mise en service est prévue dans les prochaines semaines. « Ce qui permettra d’avoir un écosystème complet de produits et services bancaires disponibles sur le téléphone portable ».

Pour lui, « Ecobank a une solution complète. C’est une solution révolutionnaire qui permet à nos clients de pouvoir effectuer leurs transactions directement à partir du téléphone. Elle permet aux laissés pour compte du système bancaire classique de pouvoir bénéficier de services bancaires ».

Alassane Gueye souligne qu’Ecobank Mobile est lancée dans un contexte marqué par une forte révolution en Afrique dans le cadre de la digitalisation et des solutions mobiles.

Il brandit ainsi les statistiques de GSM qui renseignent qu’aujourd’hui, en Afrique, il y a plus de 340 millions d’utilisateurs du mobile avec plus de 540 millions de Smartphones qui vont être vendus dans le continent d’ici 2020. Ce qui veut dire que plus d’un demi-milliard d’Africains, en 2020, auront un Smartphone et auront la capacité d’accéder à internet. Ce qui constitue un nombre impressionnant et montre la voie à tous les opérateurs sur l’avenir et le devenir de leur activité.

D’où, selon M. Guèye, l’orientation stratégique d’Ecobank qui a décidé de mettre au centre de sa stratégie des solutions digitales de téléphone mobile. « Pour ne pas rater le rendez-vous de 2020, Ecobank a lancé son application mobile et nous espérons que dans quelques années, nous seront prêts et disponibles pour la prochaine révolution en Afrique ».

A son avis, l’application mobile est initiée pour agir efficacement sur l’économie car le modèle traditionnel de banque est suffisamment lourd ou difficile à mettre en œuvre en Afrique. Ce qui exige aux instituions financières de modifier leur organisation et la technologie leur offre le moyen de s’aligner sur les besoins des populations africaines et également de l’infrastructure en Afrique.

« L’utilisation du téléphone mobile pour nous c’est un moyen de contribuer à l’inclusion financière mais également c’est accompagner dans l’éducation et la promotion de l’entreprenariat ».

Ainsi, Ecobank innove pour interagir avec ses clients différemment dans l’optique de leur offrir une meilleure qualité. « C’est un moyen pour nous de promouvoir la finance par les nouvelles technologies ».

Des gages de sécurité garantis

Dans ce contexte de cybercriminalité accru, certains observateurs pensent que le client semble être exposé à des menaces avec un outil aussi simplifié. Ce que rejettent les responsables d’Ecobank Sénégal qui ont vanté les gages de sécurité qui entourent cette solution mobile.

« Quand on parle de banque, on parle d’abord de sécurité. La même prise en charge sécuritaire utilisée sur le système classique sera nécessaire pour l’encadrement d’Ecobank Mobile », avance Alassane Guèye.

Avant d’ajouter : « Toutes les transactions sur la plateforme sont instantanées. Ce qui est un moyen de vérifier de l’effectivité de l’opération. C’est le moteur de notre activité. Dès que quelqu’un utilise votre compte, vous recevez une alerte ».

Ce qui, à son avis, montre qu’Ecobank prend des précautions très fortes en matière de sécurité.

Sur la même lancée, le Directeur Général d’Ecobank Sénégal rappelle que les produits de la banque avant déploiement font l’objet de test intensif à travers un process.

Selon lui, le Groupe a également mis en place ce produit à travers des partenariats solides aux normes internationales avec des acteurs comme Visa et Master Card. « Nos clients peuvent opérer sur cette plateforme en toute tranquillité ».

Bacary Dabo

(Source : All Africa, 30 octobre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)