twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’annulation de la cession de marché à Global Voice Group en vedette

jeudi 16 septembre 2010

L’annulation de la cession de marché à Global Voice Group, pour le contrôle des appels téléphonies émis de l’extérieur vers le Sénégal, est le principal sujet dans les journaux de jeudi qui s’intéressent aussi au rapport d’Amnesty International sur les droits de l’homme au Sénégal.

La cession à Global Voice du contrôle et de la tarification des communications téléphoniques internationales entrant au Sénégal ‘’ne s’est pas faite dans les règles de l’art’’, indique Rewmi Quotidien. La Direction centrale des marchés publics (DCMP) avait attribué ce marché à Global Voice Group, une société américaine.

’’L’ARMP a annulé ce marché (attribué) par entente directe’’, précise Rewmi Quotidien qui, citant l’autorité de régulation, fait remarquer que ‘’seul un appel d’offres est de nature à établir’’ les preuves que Global Voice ‘’est la seule société capable de réaliser les prestations envisagées’’.

’’La SONATEL gagne la première manche’’, titre Sud Quotidien ajoutant que ‘’le contrat de cinq ans, qui devait lier l’ARTP et Global Voice Group est définitivement annulé’’.

Mais, selon Sud Quotidien, les travailleurs de la SONATEL ont un autre combat à mener, celui de faire annuler le décret présidentiel ‘’qui devrait entraîner une hausse de 117% sur le téléphone fixe et 53% de hausse sur le mobile’’, pour les appels émis de l’extérieur vers le Sénégal.

’’L’annulation du contrat en cours de finalisation entre l’ARTP et Global Voice est loin de signifier l’épilogue d’un dossier polémique’’, analyse L’Observateur.

’’Ayant déjà engagé ses ressources humaines et financières dans l’opération, l’on verrait mal Global Voice déposer aussi facilement les armes, sans chercher à réclamer des dommages et intérêts à l’ARTP’’, prévient L’Observateur.

Le Quotidien s’intéressant au combat livré par les travailleurs de la SONATEL pour l’annulation dudit contrat, écrit : ‘’Leur hargne et leur ténacité ont porté leurs fruits. Ils ont pendant de longs mois tenu en haleine l’opinion nationale et internationale...’’

Le Populaire s’intéresse à ‘’ce qui se cache derrière (cette) annulation’’, révélant que ‘’le ministre de l’Economie et des Finances a été d’un grand apport dans l’annulation du contrat de Global Voice...’’

(...)

(Source : APS, 16 septembre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)