twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’américain Stripe rachète à plus de 200 millions $ la plateforme nigériane Paystack

jeudi 15 octobre 2020

L’entreprise technologique de paiements, Stripe, a racheté le nigérian Paystack à plus de 200 millions $. L’opération représente l’une des plus grosses acquisitions réalisées sur le continent. Elle permettra à l’américain de mettre le cap sur de nombreux marchés en Afrique.

L’américain Stripe a annoncé ce 15 octobre, la conclusion d’un accord portant sur le rachat de la plateforme nigériane de paiements en ligne Paystack. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Toutefois, des médias citant des responsables des deux entreprises assurent que le deal a été conclu à plus de 200 millions $.

Stripe, l’entité au cœur de cette transaction est une entreprise de technologie qui développe des outils de paiements pour sa clientèle constituée de start-up et de sociétés cotées. Elle a dirigé en 2018 un cycle de financement de série A d’un montant de 8 millions $ au profit de Paystack.

En rachetant la fintech nigériane co-fondée en 2015 par Shola Akinlade et Ezra Olubi, Stripe met le cap sur le continent africain dans lequel « le commerce en ligne augmente de 21 % d’une année à l’autre et de 75 % plus vite que la moyenne mondiale », souligne l’équipe de Stripe dans une note d’information.

L’entreprise américaine n’intègrera pas directement Paystack à son portefeuille d’entreprises. Cette firme, dont les services sont utilisés par plus de 60 000 entreprises au Nigeria et au Ghana continuera d’évoluer de manière indépendante en poursuivant son plan d’expansion sur le continent.

Matt Henderson, responsable commercial de Stripe dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique a commenté cette opération. « En seulement cinq ans, Paystack a accompli ce que de nombreuses entreprises n’ont pas pu réaliser en dix années ».

Cette acquisition donnera à Paystack les ressources nécessaires pour développer de nouveaux produits, soutenir davantage d’entreprises et consolider le marché hyper-fragmenté des paiements en Afrique.

Paystack présent au Nigeria, au Ghana et bientôt en Afrique du Sud a déjà mobilisé plus de 10 millions $ avant l’accord avec Stripe.

Chamberline Moko

(Source : Agence Ecofin, 15 ocotbre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)