twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’administration Trump refuse au Chinois Jack Ma, l’acquisition d’un des acteurs majeurs du transfert d’argent en Afrique

mercredi 3 janvier 2018

Moneygram International, un acteur majeur du transfert d’argent dans le monde, mais aussi en Afrique, a indiqué mardi 2 janvier 2017, que les autorités réglementaires américaines se sont opposées à son rachat, par le chinois Ant Financial, une société financière contrôlée par le milliardaire chinois Jack Ma.

Les deux groupes ont déploré le bloquage, par le comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis, de ce rapprochement qui, à son annonce avait été valorisé à près de 1,2 milliard $. Cet argent aurait permis à MoneyGram de compenser ses dettes. Pour Ant Financial, l’opération lui donnait une occasion de mener une expansion, qui lui aurait permis de diversifier ses sources de revenus et limiter les effets de la concurence grandissante en Chine, dans le secteur du transfert d’argent.

Une analyse des impacts sur le continent africain, d’une reprise de Moneygram par Ant Financial n’a pas été faite. Mais il est évident que l’arrivée de la Chine sur le marché du transfert d’argent international en Afrique aurait eu des conséquences majeures, au regard du volume croissant des échanges commerciaux entre les deux blocs économiques.

Rappelons que MoneyGram est présent dans près de 43 pays africains, directement et via des partenaires. Les raisons avancées par la commission américaine pour refuser son rachat par Ant Financial, concernent aussi l’Afrique : il s’agit du besoin de contrôler les flux sortants de capitaux et d’avoir des garanties dans la gestion des données personnelles.

Idriss Linge

(Source : Agence Ecofin, 3 janvier 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)