twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Union européenne annonce un investissement additionnel de 30 millions € dans le projet « AfricaConnect »

jeudi 19 décembre 2019

L’Union européenne a décidé d’attribuer un investissement additionnel de 30 millions d’euros au projet « AfricaConnect ». L’initiative, engagée en 2011, vise à bâtir un réseau Internet à haute capacité pour la recherche et l’enseignement en Afrique, afin de fournir à la région une passerelle vers une collaboration mondiale en matière de recherche. Les nouveaux contrats signés aujourd’hui soutiendront sa troisième phase.

Cet investissement supplémentaire soutiendra les trois réseaux régionaux africains de recherche et d’enseignement que sont UbuntuNet Alliance (le réseau régional de recherche et d’éducation de l’Afrique orientale et australe), WACREN (le réseau de recherche et d’enseignement en Afrique de l’Ouest et du Centre) et ASREN (les réseaux nationaux de recherche et d’enseignement de la région arabe et Afrique du Nord). Ils investiront également 7,5 millions d’euros.

Dans sa première phase, le projet AfricaConnect a permis la création d’un réseau à grande vitesse de recherche et d’enseignement en Afrique orientale et australe. La phase deux a vu le développement des réseaux Internet à haute capacité sur l’ensemble du continent africain et leur connexion au réseau paneuropéen de recherche et d’enseignement GEANT.

Selon Jutta Urpilainen, la commissaire européenne pour les partenariats internationaux, « la connectivité à haut débit à des prix abordables permet aux jeunes, aux étudiants et aux chercheurs africains de stimuler la recherche scientifique collaborative avec leurs pairs du monde entier pour les aider à relever les défis en Afrique. Il s’agit d’une étape importante vers la réduction de la fracture numérique ».

Depuis le lancement du projet AfricaConnect, indique l’Union européenne, plus de 800 établissements d’enseignement supérieur et de recherche ont été connectés, leur capacité à haut débit a considérablement augmenté, tandis que les coûts ont été réduits.

(Source : Agence Ecofin, 19 décembre 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)