twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Uemoa lance deux plateformes web pour booster les échanges intra régionaux

lundi 19 mars 2018

Dans le cadre du reliquat 10 du Fond européen de développement (Fed), l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (Uemoa), en partenariat avec le Centre du commerce international, organise une table ronde sur deux jours (27 et 28 mars 2018) à Abidjan, sur le thème « Le numérique au service du commerce et de la facilitation des échanges. Elle procédera par la même occasion au lancement de deux plateformes web dans ce sens.

La table ronde sera l’occasion de discuter sur le l’apport du numérique dans la facilitation des échanges, notamment au niveau de la zone Uemoa. D’après le communiqué de l’événement, il s’agira de voir « comment les outils numériques (supports pour le e-commerce ou système d’alerte) peuvent contribuer à assainir l’environnement juridique, institutionnel et opérationnel des affaires pour mieux favoriser les échanges intra régionaux. » Ces échanges, faut-il le rappeler, n’ont représenté que moins de 15% ces dix dernières années.

Le programme de ces deux jours de rencontre est scindé en deux. C’est au premier jour que se tiendra le panel de discussion sur le numérique au service du commerce et de l’intégration régionale, qui verra la participation de M. Souleymane Diarassouba, ministre ivoirien du Commerce, entre autres personnalités. Auparavant, il sera procédé au lancement de la plateforme Connect Uemoa et du Mécanisme d’alerte des obstacles au commerce (Maoc). Connect Uemoa (www.connectuemoa.com) est une plateforme qui met à la disposition du secteur privé ouest-africain et des partenaires d’affaires et investisseurs étrangers toutes les informations facilitant la concrétisation d’opportunités commerciales.

Quant au Maoc (www.obstaclesaucommerce.org/UEMOA), il permet aux opérateurs commerciaux d’alerter les autorités nationales et régionales des obstacles au commerce qu’elles rencontrent lors de l’exportation ou l’importation de leurs biens dans la sous -région. Ce faisant, les décideurs politiques peuvent ainsi prendre les décisions idoines pour lever lesdits obstacles et ainsi fluidifier les échanges commerciaux.

La table ronde prendra fin, le 28 mars 2018 par un atelier de formation des points focaux nationaux à l’administration et la promotion des deux plateformes web.

Mouhamed Kébé

(Source : Innovafrica, 19 mars 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)