twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’UVS se prépare à célébrer ses 500 premiers diplômés

jeudi 8 mars 2018

Considérée comme la plus grande révolution de l’enseignement supérieur au Sénégal et en Afrique, l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) va recevoir ses premiers diplômés dans quelques jours. L’information a été donnée par le Coordonnateur de l’UVS, le Pr Moussa Lô, à la rédaction du site d’information dans le cadre de ses rencontres avec les Acteurs qui font l’éducation supérieure et la science au Sénégal.

L’Université virtuelle du Sénégal se prépare à célébrer, pour la première fois, ses 500 nouveaux diplômés le 31 mars prochain, a fait savoir son coordonnateur, le Pr. Moussa Lô, dans un entretien avec le site d’information Stisenegal.com.

Les futurs récipiendaires sont répartis dans les cinq premières filières mises en place par l’UVS à sa création en 2014. Il s’agit des Mathématiques appliquées à l’Informatiques (MAI), des Sciences économiques et Gestion (SEG), des Sciences juridiques, de la Sociologie et de l’Anglais. Cette cérémonie, a souligné le Coordonnateur de l’UVS, est « un moment fort de communication » pour l’établissement d’enseignement supérieur, et sera surtout une occasion de montrer son « savoir-faire et ses innovations en matière d’enseignement à distance ».

Du côté des étudiants, on affiche le même sentiment de satisfaction. François Diouf, diplômé en Comptabilité et Finance, ancien délégué des étudiants, exulte : « Le chemin a été long et difficile, mais nous sommes aujourd’hui satisfaits de la formation reçue à l’UVS ». Le jeune diplômé affiche, en outre, optimisme pour son avenir : « Aujourd’hui, nous maîtrisons toutes les applications du métier de comptable, une fois sur le marché du travail, nous allons vite être opérationnels ».

Le bail avec l’UVS est loin d’être rompu avec l’ancien délégué des étudiants, fait-il remarquer. « En dépit du travail professionnel, l’UVS nous donne aussi la possibilité de poursuivre le master, et nous avons la chance de bien maîtriser la plateforme pédagogique de l’UVS », explique François Diouf.

De plus en plus convoitée

Si l’UVS a suscité des craintes à ses débuts, elle est aujourd’hui de plus en plus convoitée. « Nous avons aujourd’hui des étudiants qui demandent à venir à l’UVS. Cette année, nous avons reçu des étudiants qui étaient orientés ailleurs comme à l’Ucad mais pour des raisons personnelles, ils ont demandé à venir à l’UVS. Parce que c’est facile pour eux de rester là où ils ont décroché leur bac et de suivre les enseignements à distance », souligne le Coordonnateur. Il ajoute que pour ce qui est des enseignements, la direction pédagogique est arrivée à maîtriser le calendrier universitaire en procédant à une réorganisation des programmes d’études et à un recrutement conséquent d’enseignants permanents.

Aujourd’hui, fait remarquer le Pr. Lô, l’innovation et la qualité de la formation sont au centre des préoccupations : « Quand on est dans une innovation aussi importante que l’UVS, c’est à nous de montrer que l’UVS a les mêmes qualités de formation que des universités classiques. A partir du moment que les diplômes sont de même dignité, c’est la qualité de la formation que nous devons assurer. C’est aujourd’hui notre défi principal. L’autre élément sur lequel nous travaillons, comme nous avons nos premiers diplômés qui sortent, c’est aussi normal de les accompagner à s’insérer dans le monde du travail », indique-t-il. Et le Pr. Lô reste convaincu que l’UVS sera dans un proche avenir le principal pôle d’attraction des futurs bacheliers du Sénégal et d’Afrique.

Gacko Fossiri

(Source : STI, Site d’Informations Scientifique, Technologique et d’Innovation, 8 mars 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)