twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’UNETTS pour une ‘’symbiose’’ entre administration électronique gouvernementale et secteur privé

jeudi 16 février 2006

Le président de l’Union nationale des exploitants de télécentres et téléservices du Sénégal (UNETTS) Bassirou Cissé a souhaité jeudi à Dakar q’une ‘‘symbiose’’ se crée entre l’administration électronique gouvernementale et le secteur privé, pour une ‘’meilleure exploitation des données informatisées’’.

‘’L’Agence de l’informatique de l’Etat doit non seulement se charger de l’information des différents services de l’Etat, mais surtout de créer la symbiose entre l’administration électronique gouvernementale et le secteur privé’’, a dit M. Cissé au cours d’une conférence de presse convoquée le même jour sur le thème : ‘’Télécentre et libéralisation du secteur des télécommunications au Sénégal.

Cette perspective permettra, selon lui, ‘’un véritable échange et une meilleure exploitation des données informatisées dans un Sénégal’’ qui est ‘’justement’’ coordonnateur de la commission TIC au sein du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

L’UNETTS, qui revendique notamment 17.000 lignes de télécentres, 50 milliards de chiffre d’affaires, 30.000 emplois et 7 milliards de francs CFA de TVA versé à l’Etat, souhaite le renforcement des capacités des gérants et exploitants de télécentre, pour la ‘’survie’’ du secteur.

L’UNETTS demande également des ‘’facilités d’acquisition’’ de matériels informatiques, en même temps que de plus grands investissements dans le secteur des télécommunications, qui sera favorisé notamment par l’arrivée d’un troisième opérateur privé.

Le syndicat table en particulier sur 100 milliards de francs CFA d’investissement annuel sur les réseaux fixes et mobiles par les différents opérateurs pour un total de 300 milliards en 2007 et 600 milliards en 2010.

Les mêmes projections espèrent atteindre un relèvement à 7 pour cent en 2006, 8,5 pour cent en 2008, puis 10 pour cent de la part des télécommunication à la formation du PIB sénégalais, en même temps que le renforcement du parc de la téléphonie fixe à 500.000 lignes en 2006, 2 millions en 2008 et 3 millions en 2010.

En même temps, l’UNETTS espère que les investissements nécessaires permettront le renforcement du réseau de la téléphonie mobile à 2 millions d’abonnés avant décembre 2006, 3 millions en 2008 et 4 millions d’abonnés avant décembre 2010.

En termes d’emplois, ces investissements généreront notamment 40.000 emplois en décembre 2006, 65.000 emplois en 207 et 100.000 emplois en 2010.

(Source : APS, 16 février 2006)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)