twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’UIT et la Convention de Bâle collaborent pour une meilleure gestion des cyberdéchets

mercredi 14 mars 2012

L’Union internationale des télécommunications (UIT) et le secrétariat de la Convention de Bâle (SBC) ont signé un accord pour promouvoir une gestion rationnelle des déchets électriques et électroniques ou « cyberdéchets ». Du fait qu’ils contiennent des matériaux toxiques, ils peuvent causer d’importants dégâts à l’environnement et à la santé. L’UIT et le SBC vont collaborer pour collecter et recycler les matériaux dangereux en introduisant des mesures de précaution dans la gestion de ces déchets.

Aujourd’hui, estime-t-on, seuls 13% des cyberdéchets seraient recyclés, avec ou sans procédures de sécurité. L’augmentation de leur volume n’a pas été suivie par la mise en place de politiques réglementaires, ni par la création d’infrastructures pour faire face à leur afflux, notamment dans les pays en développement.

A l’UIT, plusieurs initiatives ont concerné les cyberdéchets. On peut citer l’adoption d’une solution pour réduire la production de déchets générés par les chargeurs pour mobiles (recommandation UIT-T L.1000), d’une solution sur les procédures de recyclage des métaux rares contenus dans les produits TIC (recommandation UIT-T L.1100) et de stratégies de gestion de cyberdéchets aptes à protéger l’environnement. Grâce à la collaboration avec le SBC, les efforts seront optimisés dans le cadre d’une coopération renforcée entre les décideurs des TIC et de la protection de l’environnement.

Selon Hamadoun Touré, secrétaire général de l’UIT, « la collaboration avec le Secrétariat de la Convention de Bâle permettra à la communauté internationale de traiter ce problème, toujours plus aigu, de manière globale, en faisant participer aussi bien l’industrie du recyclage que les décideurs en matière de politique de l’environnement ». Quant au secrétaire exécutif de la Convention de Bâle, Jim Wills, il a estimé que « la collaboration entre l’UIT et le SBC contribuera à la réalisation de nos objectifs communs à l’appui du développement durable, qui inclut une gestion écologiquement rationnelle des déchets ».

(Source : Agence Ecofin, 14 mars 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)