twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’UE met 5 milliards FCFA dans l’informatisation de la justice

jeudi 20 octobre 2011

L’Union européenne (UE) a octroyé 7,9 millions d’euros, environ 5 milliards de FCFA, destinés à parachever et à consolider l’informatisation du système judiciaire, a annoncé, jeudi, Souleymane Demba Sy, coordonnateur de la Cellule d’exécution administrative et financière (CEDAF) du Programme sectoriel justice (PSJ).

M. Sy participe à Saly (Mbour, ouest) au séminaire d’élaboration du document de cadrage pour la validation fonctionnelle des chaînes judiciaires qui se tient jusqu’à samedi prochain.

La CEDAF suit les ambitions du Programme sectoriel justice (PSJ), qui est un programme décennal de modernisation de la justice sénégalaise. Des dysfonctionnements ont été relevés au niveau du système judiciaire, malgré la mise en œuvre de plusieurs projets.

Le Sénégal a fait de la modernisation du secteur judiciaire un des objectifs fondamentaux de sa stratégie de bonne gouvernance, qui constitue un facteur déterminant du développement, a dit M. Sy.

Pour améliorer le service public de la justice, le programme passe par l’informatisation du système judiciaire et la mise en réseau des juridictions, la construction ou la réhabilitation, l’équipement des infrastructures, le renforcement en ressources humaines et une meilleure formation des personnels.

Des équipements ont été déployés sur plusieurs sites, juridictions, chancellerie, maisons d’arrêt et de correction, entre autres structures, du ministère de la Justice, à travers tout le territoire national.

Pour Cheikh Tidiane Lam, le directeur de cabinet du ministre de la Justice, les difficultés que rencontre le système judiciaire sénégalais découlent du déficit ‘’quantitatif et qualitatif des ressources tant matérielles, humaines qu’infrastructurelles’’.

‘’Le pouvoir judiciaire constitue un élément fondamental dans le pacte démocratique et dans notre dispositif constitutionnel, en tant que régulateur des conflits sociaux, mais également en tant qu’arbitre du jeu des rapports économiques, politiques, culturels et autres. A ce titre, il faudra être donc performant, accessible et efficace’’, a-t-il indiqué.

La réforme vise à corriger des points cruciaux dans le service public de la justice : sa lenteur, sa complexité, son inaccessibilité et son manque de moyens adéquats pour jouer pleinement le rôle qui lui est dévolu.

M. Lam a campé ainsi le sens de ce séminaire qui est une rencontre entre la (CEDAF/PSJ) et l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar qui chargée de développer l’ensemble des logiciels qui vont permettre de moderniser la justice.

Pour lui, l’UE a toujours cru à ce projet et a accompagné le Sénégal dans le cadre du 9ème FED. Ce qui fait que la connexion des juridictions est déjà faite. Maintenant, a souligné M. Lam, il reste à développer les logiciels pour les différentes chaînes judiciaires.

L’UE a bien voulu accompagner le Sénégal dans le cadre du 10ème FED.

A côté de l’UE, la Coopération française, la Banque mondiale, la Belgique et l’USAID, entre autres partenaires techniques et financiers accompagnent le PSJ, qui est un programme décennal de modernisation de la justice, a relevé le directeur de cabinet du garde des Sceaux.

(Source : APS, 20 octobre 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)