twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Ouganda approuve la taxe WhatsApp

jeudi 31 mai 2018

Les utilisateurs de WhatsApp en Ouganda devront désormais s’acquitter d’une taxe.

Les Ougandais qui utilisent le service de messagerie Internet WhatsApp seront facturés.

C’est désormais une taxe journalière de 200 shillings, soit 0,05 dollar qui sera appliquée après l’approbation par le Parlement d’une nouvelle loi.

Cette décision qui entrera en vigueur le 1er juillet 2018 est déjà au cœur d’une controverse.

Les transactions par mobile money seront également taxées avec un prélèvement de 1% sur la valeur totale de chaque transaction.

Au moins trois députés ont critiqué ces nouvelles règles les qualifiant de "double imposition" rapporte le journal privé Daily Monitor.

Les députés Robert Kyaggulanyi - alias Bobi Wine - ainsi que Joshua Anywarach et Silas Aogon - fondent leur position sur le fait que les utilisateurs de WhatsApp sont déjà facturés sur leurs forfaits qui incluent des taxes.

Une nouvelle taxe - supplémentaire selon eux - constituerait une violation des droits des utilisateurs.

Le député Patrick Nsamba, du parti au pouvoir aurait déclaré à la suite de ces critiques qu’il "est très facile pour un député de dire que 1% représente peu d’argent, mais pour les gens qui gagnent moins d’un dollar par jour, c’est une taxe qui les affecte".

Des experts et au moins un fournisseur d’accès à Internet ont émis des doutes sur la façon dont un prélèvement quotidien fonctionnerait.

Le gouvernement a déjà du mal à s’assurer que toutes les cartes SIM pour téléphones portables sont correctement enregistrées.

Les médias sociaux sont devenus un outil politique important en Ouganda tant pour le parti au pouvoir que pour l’opposition.

L’accès aux plateformes en ligne a été interrompu lors des élections de 2016.

(Source : BBC Afrique, 31 mai 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)