twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ONU veut développer les TIC et promouvoir les réunions « sans papier »

lundi 16 avril 2012

Les chefs de secrétariat des 29 organismes de l’Organisation des Nations unies (ONU) se sont réunis le 13 avril 2012 à Genève. La particularité de cette réunion, abritée pour la première fois par l’Union internationale des télécommunications (UIT) et l’Organisation météorologique mondiale (OMM), est qu’elle a été tenue sans document papier.

Partisan de longue date des technologies de l’information et de la communication, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, encourage l’organisation à prendre de plus en plus conscience que l’application de méthodes de travail, fondées sur la collaboration grâce à l’utilisation de « wikis », de réseaux sociaux propriétaires ou d’autres technologies, permet d’améliorer la qualité du travail tout en réduisant l’impact sur l’environnement.

Les réunions sans papier sont donc encouragées et plusieurs expériences pilotes, menées cette année, ont permis aux Etats membres et au secrétariat de l’ONU de se familiariser avec l’absence de papier dans les rencontres. La dernière Conférence mondiale des radiocommunications, qui s’est tenue en janvier et février 2012, n’a utilisé que très peu d’imprimés. Le volume de documentation papier y a été réduit de 96%, ce qui a permis d’éviter l’impression de 98 millions de pages et, partant, l’émission de près de 1000 tonnes de dioxyde de carbone.

Sur cette lancée, la réunion du Conseil des chefs de secrétariat des Nations unies, organisée le 13 avril 2012, a initié une expérience pilote dont l’objectif est de familiariser les chefs de secrétariat avec ce nouveau mode de fonctionnement écologique. En outre, lit-on dans un communiqué, « l’UIT travaille actuellement sur des moyens qui permettront aux délégués de participer en ligne et à distance aux réunions et manifestations en vue de réduire encore l’empreinte carbone tout en favorisant la participation de tous et en diminuant les coûts pour les participants. »

(Source : Agence Ecofin, 16 avril 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)