twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ONG Secours numérique à l’Afrique veut combattre la fracture numérique

mardi 27 août 2013

Secours numérique à l’Afrique, une ONG créée par des citoyens espagnols et des émigrés sénégalais, compte travailler à réduire la fracture numérique sur le continent africain, en multipliant dons en matériels informatiques et sessions de formation, a indiqué, mardi à Saint-Louis, son président Seydi Ababacar Mbaye.

"Des Espagnols ont constaté le retard criard de l’Afrique dans le domaine des nouvelles technologies et ont décidé en 2009, en collaboration avec des émigrés africains (en Espagne), de créer cette ONG", a-t-il révélé en marge d’un atelier de formation de 5 jours, initié par son ONG à l’intention de jeunes saint-louisiens.

"Le monde a drastiquement changé avec les nouvelles technologies et l’Afrique ne doit pas rater ce virage après avoir accusé beaucoup de retard dans les autres domaines", a estimé M. Mbaye, insistant sur l’impact de ces outils pour le développement des pays du continent africain.

Cette ONG dont le siège se trouve à Las Palmas, dans les Canaries (Espagne), intervient sur tout le continent africain à travers ses cinq directions régionales dont l’une est basée à Dakar d’où ont sont parties ses activités de formation, a dit son président.

"A ce jour, nous avons formé 350 responsables de syndicats et d’associations, ainsi que des handicapés et des femmes" a souligné M. Mbaye, avant de renseigner que son ONG compte dans le même temps à son actif des conférences sur les nouvelles technologies.

Secours numérique à l’Afrique a également fait don de matériels informatiques à de nombreuses organisations, selon son président.

"Saint-Louis a été choisie après Dakar pour abriter les activités de l’ONG, en raison de sa place dans l’histoire du Sénégal et de la dimension de la région dans tous les aspects du développement", a expliqué le président de Secours numérique à l’Afrique. L’ONG envisage d’ouvrir très prochainement un espace Internet pour les jeunes de la capitale du nord.

(Source : APS, 27 août 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)