twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Italie et la Libye étudient une coopération dans les TIC

mardi 9 février 2021

Les technologies de l’information et de la communication peuvent servir à améliorer la qualité des services publics. La Libye en pleine reconstruction mise sur la transformation numérique de son administration.

L’Italie et la Libye envisagent une coopération dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. Une ébauche de mémorandum d’entente a été étudiée la semaine dernière à Tripoli par les deux parties, représentées respectivement par l’ambassadeur d’Italie à Tripoli, Giuseppe Buccino Grimaldi, et Mahmoud Khalifa Al-Tlissi, le sous-secrétaire aux Affaires techniques du ministère des Affaires étrangères du gouvernement libyen d’entente nationale.

Selon le ministère libyen, l’ébauche de mémorandum d’entente étudiée avec l’ambassadeur d’Italie porte particulièrement sur un accompagnement de la Libye « dans le domaine de la technologie numérique utilisée dans les services publics pour améliorer et simplifier la communication entre les citoyens et les administrations publiques ».

La Libye est en pleine reconstruction après plusieurs années de conflits internes qui ont détruit l’appareil administratif et rendent aujourd’hui difficile le service public. La crise de Covid-19 avec ses restrictions n’a pas du tout aidé, car elle a contraint à une démobilisation du peu d’agents publics déjà en service, compliquant davantage la vie des Libyens. Selon le Public Service Index 2020 de The Global Economy.com, la Libye affiche actuellement un faible niveau d’accès aux services publics.

Avec le numérique qui apporte la dématérialisation et la mobilité, l’Italie estime que le gouvernement local gagnerait en efficacité dans la fourniture de services aux citoyens. C’est également une opportunité pour le pays européen de renforcer ses relations bilatérales avec la Libye qui abrite les plus grandes réserves de pétrole brut d’Afrique.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 9 février 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)