twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ITU Telecom World 2014 de Doha planchera sur les technologies de demain et leur cadre d’application

mercredi 25 juin 2014

Le prochain sommet mondial de l’Union internationale des télécommunications (UIT) sur les télécoms se tiendra du 7 au 10 décembre 2014 à Doha, au Qatar. Lors de cette rencontre à laquelle prendront part des chefsde gouvernements, d’organismes de régulation et d’entreprises du secteur des TIC, les discussions porteront essentiellement sur les technologies futures et leur cadre d’application.

Selon Hamadoun I. Touré, secrétaire général de l’UIT, « la manifestation ITU Telecom World 2014 donnera lieu à un débat audacieux, consacré non seulement aux risques qui se posent pour le secteur des TIC, mais aussi aux vastes possibilités offertes pour assurer sa croissance future, possibilités liées à la fois aux nouveaux partenariats intersectoriels, aux nouvelles technologies, aux nouvelles politiques et aux nouveaux modèles économiques ».

Dans un communiqué, l’UIT présente clairement les trois points qui focaliseront l’attention des panélistes, et les questions qui en découlent :

Perturbation : Le secteur des TIC subira-t-il de nouvelles perturbations ? Ou sera-t-il une source de perturbations pour d’autres secteurs, tels que la radiodiffusion ? Comment pourrait évoluer la convergence des secteurs ? Et à quels autres types de perturbation doit-on s’attendre ?

Partenariats intersectoriels : De nos jours, les débouchés sur les marchés verticaux reposent sur des partenariats entre les secteurs, dans un environnement comprenant tout un ensemble de nouvelles parties prenantes. Quelles sont les perspectives de partenariat ?

L’avenir intelligent : De nouveaux domaines, tels que l’Internet des objets (IoT), l’intelligence artificielle, les applications axées sur les "big data" et les modèles économiques novateurs, offrent de vastes possibilités. Mais quels problèmes ces nouveautés posent-ils sur les plans réglementaire et politique ? Quels sont les meilleurs modèles économiques ? Et les outils les plus efficaces ?

(Source : Agence Ecofin, 25 juin 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)