twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Ethiopie veut lancer un second satellite dans l’espace en octobre 2020

vendredi 28 août 2020

En octobre, l’Ethiopie devrait avoir un 2e satellite dans l’espace. L’équipement qui servira à l’observation de la Terre est baptisé AT-SMART-RSS. Développé, assemblé et testé par le chinois Smart Satellite Technology et l’organisme spatial éthiopien ESSTI, il sera lancé en Chine.

L’Ethiopie envisage de lancer un deuxième satellite dans l’espace au cours du mois d’octobre 2020. Baptisé AT-SMART-RSS, le nouvel équipement spatial qui devrait être propulsé dans les airs depuis le centre de lancement spatial de Wenchang, dans la province chinoise d’Hainan, servira à l’observation de la Terre et aidera à la collecte de données météorologiques. Il contribuera à la stratégie nationale de lutte contre la sécheresse, les conditions météorologiques extrêmes et le changement climatique.

Le satellite – qui est en fait un nanosatellite 6U à haute résolution de 8,9 kg – a été développé, assemblé et testé en Chine, par la société chinoise Smart Satellite Technology et l’Institut éthiopien des sciences et technologies spatiales (ESSTI), conformément à l’accord de codéveloppement signé entre les deux parties le 23 août 2019 au Beijing Sun Valley Industrial Park, en Chine.

Le satellite qui a coûté environ 1,5 million USD, couvert par Smart Satellite Technology, traduit la continuité de l’engagement pris en 2016 par la Chine d’aider l’Ethiopie dans le domaine spatial. Un accord de coopération avait été signé à cet effet. Abiy Ahmed, l’actuel Premier ministre éthiopien, représentait alors son pays comme ministre de la Science et de la Technologie.

AT-SMART-RSS vient après ETRSS-1, le premier satellite éthiopien développé par China Academy of Space Technology en collaboration avec 21 techniciens éthiopiens, formés sur le projet. Il a été lancé dans l’espace en décembre 2019 à bord d’une fusée chinoise Long March 4B. D’un poids de 70 kg, ETRSS-1, satellite de télédétection multispectrale d’une valeur d’environ 6 millions USD, avait été financé à 75% par la Chine.

(Source : Agence Ecofin, 28 août 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)