twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Ethiopie est en quête d’un conseiller pour élaborer la procédure de privatisation d’Ethio Telecom

jeudi 3 octobre 2019

Le gouvernement d’Ethiopie a initié la seconde phase de préparation de la privatisation de l’opérateur historique Ethio Telecom. Après avoir confié à KPMG East Africa l’audit des actifs de l’entreprise, il est actuellement en quête d’un consultant pour piloter la procédure de privatisation depuis son élaboration jusqu’au choix final du nouvel actionnaire. Un avis d’appel d’offres a été lancé à cet effet, a dévoilé Eyob Tekalign (photo), le ministre des Finances.

L’entreprise retenue au terme de l’appel d’offres devra proposer un mode de privatisation, les conditions de base du processus de privatisation, assurer la préparation financière et comptable de la phase précédant la privatisation et recommander le pourcentage du capital à mettre en vente. Elle devra aussi procéder à une vérification juridique préalable, identifier les critères de sélection des soumissionnaires, faciliter la préparation des offres et aider à la sélection des partenaires et à la négociation.

Le conseil retenu devra commencer sa mission le 1er novembre 2019 en se basant sur les recommandations de KPMG East Africa.

Un comité de cinq membres a été formé pour évaluer les offres déposées. Sous la présidence de Beyene Gebremeskel, le directeur général de l’Agence de surveillance et d’administration des entreprises publiques, il est aussi composé de fonctionnaires issus du ministère des Finances et du personnel d’Ethio Telecom.

Selon le ministre des Finances, il est aussi prévu la recherche d’un conseiller pour superviser le processus d’entrée de deux opérateurs internationaux sur le marché télécoms éthiopien. Les deux nouveaux opérateurs devraient déjà être connus au 4e trimestre 2020 pour lancer leurs activités en même temps qu’Ethio Telecom, privatisé.

(Source : Agence Ecofin, 3 octobre 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)