twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Etat veut nationaliser Tigo, les travailleurs s’y opposent

mardi 4 novembre 2008

Les travailleurs de Sentel Gsm devenue Tigo ne compte pas rester les bras croisés dans le bras de fer qui oppose leur direction générale à l’Etat du Sénégal. Dans un communiqué de presse dont Nettali.net a pu avoir copie, le Collectif des employés de Sentel Gsm a réitéré son soutien à la Direction générale de la société avant d’annoncer sa détermination à mener le combat pour la préservation des droits des travailleurs.

Le collectif des employés de Sentel Gsm avertit, en effet, que tous les voies et moyens mis à sa disposition par toutes les lois et conventions nationales et internationales seront utilisés pour protéger les droits des travailleurs. Une position qui s’est dégagée après l’échec des négociations entamées dès l’attribution d’une troisième licence téléphonique.

C’est d’ailleurs la direction générale de Sentel Gsm qui a informé ses employés de la volonté de l’Etat du Sénégal de procéder à la nationalisation de la compagnie à partir du 31octobre 2008. Mais, pour les travailleurs, cette nationalisation risque de mettre en péril les emplois de milliers de pères et mères de famille. « Le Collectif des employés tient à informer l’opinion que Sentel Gsm, avec un investissement de plus de deux cents (200) millions de dollars sur les deux dernières années, assure plus de 450 emplois directs et 40.000 emplois indirects pour un parc d’abonnés de 1.800.000 », lit-on dans le communiqué rendu public hier.

Et c’est pourquoi le collectif avertit que « l’ensemble du personnel compte s’élever avec la dernière énergie contre cette énième tentative de mise à mort de l’entreprise ».

(Source : Nettali, 4 novembre 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)