twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Etat va réorganiser le secteur avant d’attribuer de nouvelles fréquences Télé, selon Moustapha Guirassy

lundi 16 novembre 2009

Le ministre de la Communication Moustapha Guirassy a mis en garde dimanche à Dakar contre toute personnalisation de la question d’attribution d’une fréquence télévision, affirmant que l’Etat entendait réorganiser le secteur de l’audiovisuel avant d’attribuer de nouvelles fréquences.

‘’Il se dit beaucoup de choses mais je voudrai bien replacer la question dans son contexte. C’est une demande de fréquence. Vu les tous les problèmes qui secouent le secteur, les principaux acteurs ont demandé à l’Etat d’organiser le secteur’’, a-t-il précisé au cours d’une plénière consacrée au vote du budget du ministère qu’il dirige.

‘’Et lorsque dans ce contexte nous recevons de nouvelles demandes d’attribution de fréquence, il est plus prudent de réorganiser le secteur avant d’attribuer de nouvelles fréquences’’, a répondu M. Guirassy à l’interpellation de plusieurs députés sur la non concrétisation du projet de télévision porté par le chanteur Youssou Ndour.

‘’Il serait dangereux de vouloir personnaliser le problème d’attribution de fréquence entre l’Etat et un citoyen, en l’occurrence Youssou Ndour, ou un groupe de presse. Nous avons d’illustres Sénégalais qui ont déposé une demande et qui attendent’’, a-t-il indiqué.

‘’Une assignation de fréquence a été faite en mars 2008 au groupe futurs médias qui est la première étape. Mais c’est seulement après la signature du cahier des charges que la télévision est autorisée à émettre’’, a rappelé le porte-parole du gouvernement.

Selon lui, le cahier de charge n’a jamais été retiré par les dirigeants du groupe futurs medias qui ont demandé à convertir cette assignation.

‘’L’assignation, a-t-il précisé, portait sur une télévision thématique et culturelle, ensuite les dirigeants du groupe Futurs médias ont réintroduit une demande pour changer pour faire de l’information générale’’.

Moustapha Guirassy a ajouté : ’’Dans ces conditions le chef de l’Etat ne peut pas signer. On nous avait dit à notre arrivée que l’autorisation était prête. Mais après vérification avec les dirigeants du groupe on s’est rendu compte qu’aucune convention n’a été signée’’.

Pour le ministre de la Communication ‘’lorsque l’on reçoit une demande de changement d’objet, il est normal que le processus soit retardé. Les dirigeants de Futurs médias ont demandé a diffusé par satellite alors que l’assignation portait sur l’hertzienne. Il est tout à fait normal que tout change’’.

Il a dans ce cadre fait part de la constitution d’une commission mixte composée du ministère de la Communication, de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et le Conseil national de régulation de l’audiovisuel pour retravailler le projet du code de l’audiovisuel.

‘’Le groupe Futurs médiats joue un rôle important dans le paysage médiatique du pays. Puis qu’en 2008 il y a eu une assignation, on est en 2009, je ne vois pas qu’en 2009 on parle de problème’’, a-t-il réitéré.

Des Sénégalais ont récemment lancé une pétition pour inviter le gouvernement à autoriser la Télévision futurs médias à émettre.

Dakar, (Source : APS, 15 novembre 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)