twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Etat perd 129 milliards de F Cfa avec le renouvellement de la concession de Sonatel

jeudi 23 juin 2016

Le Directeur Général de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (Artp) vient d’annoncer le renouvellement de la Convention de concession Etat du Sénégal-Sonatel. La Convention initiale qui a été signée depuis 1997, va prendre fin ce 19 juillet 2017. Son renouvellement pour une durée de 17 ans c’est-à-dire de 2017 à 2034. Selon Jubanti Sénégal, dans un communiqué envoyé à Senego, cette décision prise par les autorités sénégalaises viole la Convention de 1997, exhibe des failles dans la démarche et sacrifie les intérêts du Sénégal qui va perdre 129 milliards de FCfa avec la signature de cette nouvelle Convention.

“En 1997, France Télécoms avait déboursé 70 milliards de F Cfa pour entrer dans le capital de la Sonatel avec cette concession de 20 ans , l’entreprise française des télécommunications détenant 33% . Pour 68 milliards de F Cfa (moins qu’en 1997) bénéficier du renouvellement de la Convention. Ce qui est inadmissible, incompréhension et injustifiable. Il y a du non-dit Or France Télécoms. Il devrait casquer 197 milliards de FFCA au minimum pour voir la Concession renouvelée jusqu’en 2037, selon des Experts en télécommunication. L’Etat du Sénégal perd ainsi 129 milliards de F Cfa. Et pourtant en 1997, Sonatel faisait un chiffre d’affaires de 80 milliards de F Cfa environ, aujourd’hui, elle a atteint 860 milliards FCFA de chiffre d’affaires. Par conséquent, la rentabilité de l’entreprise n’est plus à démontrer. Dans d’autres pays d’Afrique, les Conventions de concession sont attribuées à pas moins de 150 milliards de F Cfa”, lit-on dans le communiqué.

Combien a pu récolter France Télécoms durant ces 20 ans dernières années au Sénégal ? s’interroge Mouth Bane, coordonnateur dudit mouvement, non sans répondre par ceci : “Si les Sénégalais se détournent de leur entreprise la Sonatel, c’est surtout à cause d’Orange qui pompe les maigres ressources des populations qui se voient facturer le Sms et la Boite vocale gratuits au départ. Aujourd’hui, la qualité du service et la performance du réseau d’Orange devraient être évaluées. Mieux, la tarification et les facturations devraient faire l’objet d’un audit technique par des experts neutres. En terme de politique d’emploi aussi, la Sonatel a perdu plusieurs emplois à cause de la politique d’intérimaire initiée par France Télécoms.(plus de 2500 emplois en 2006 aujourd’hui moins de 1800)”.

Pour rappel, la Convention de concession entre l’Etat du Sénégal et la Sonatel du Samedi 19 juillet 1997 à son Article 2 et Alinéa 2 exige une évaluation de la Convention précédente avant son renouvellement. Ainsi l’Etat du Sénégal devrait voir si Sonatel avec son partenaire Orange a rempli ses obligations prévues dans la première Convention de Concession et dans le Cahier des Charges. Mais se désole M. Bane, “toutes ces étapes avant tout renouvellement de la Concession ont été enjambées par les autorités”.

(Source : Sénégo, 23 juin 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)