twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Etat invité à mettre en place une carte médicale numérisée

mercredi 13 novembre 2019

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à la vie privée (UNSRP), Sean Mac Laughlan, a invité, mercredi, l’Etat du Sénégal à mettre en place un système de carte médicale numérisée permettant d’identifier le patient et d’avoir accès à ses données de santé en temps réel.

’’En Australie, les gens ont des cartes médicales avec un numéro, une photo et beaucoup d’informations de santé permettant d’identifier le patient immédiatement. L’Inde a un système similaire, alors, je suggère au Sénégal d’en faire pareil’’ pour gérer le problème de suivi des patients, a-t-il déclaré.

Sean Maclauchlan s’exprimait ainsi à l’occasion d’un panel du Sommet international sur la protection des données personnelles. Cette rencontre, ouvert mardi à Dakar, a pour thème : ’’Approfondir la protection des données personnelles en Afrique’’.

M. Maclauchlan qui présentait ’’Les problèmes de confidentialité et de données relatives à la santé’’ a mis l’accent sur ’’l’intérêt qu’ont le patient et le personnel de santé à ce que les informations nécessaires et exactes soient disponibles pour assurer une plus forte probabilité des résultats positifs’’.

Selon lui, ’’la clé de cette relation de confiance’’ doit impérativement reposer sur "la transparence et la responsabilité" dans l’utilisation de ces informations personnelles.

Pour cela, a-t-il souligné, "il est important que les données relatives à la santé soient traitées conformément aux normes légales et éthiques", face aujourd’hui à la prolifération "davantage de données sanitaires numérisées, pouvant être utilisées à des fins autres que celles prévues ; telles que la recherche, le marketing, les assurances ou encore les bio-banques".

Tout en saluant cette suggestion innovante, le Secrétaire permanent de la Commission de protection des données personnelles (CDP), le colonel Paul Mendy a pour sa part, assuré que le Sénégal dispose de suffisamment de moyens matériel et humain, de même qu’un arsenal juridique solide pour faire de sorte que ces données collectées de manière électronique, soient sécurisées.

Concernant cette nouvelle carte sanitaire, il a préconisé que l’empreinte digitale puisse être utilisée comme identifiant unique, pour éviter les contraintes liées notamment à l’obtention ou non de la carte d’identification nationale, par le patient.

Ainsi, il a invité "toutes les institutions de santé à collaborer avec la CDP pour une meilleure protection des données de santé collectées" afin de rendre tout le réseau "interconnecté et hermétique".

Le Sommet international sur la protection des données personnelles prend fin jeudi.

(Source : APS, 13 novembre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)