twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Etat durcit le ton contre Sonatel

vendredi 6 août 2010

Le chantage de la Sonatel a été un échec hier. Les nègres de France Télécom ont sombré dans l’excès. La journée d’hier a été noire pour tous les clients de la Sonatel qui a saboté son réseau sans se soucier de ceux qui ont toujours préféré leurs services quelques soient les conditions et la performance des services proposés par un nouvel opérateur.

Dans son combat contre l’Etat du Sénégal, les populations ont été les seules et uniques victimes. Les services mobiles et internet ont été coupés toute une journée. Cela démontre que le Directeur Général de la Sonatel Cheikh Tidiane Mbaye et le « colon » Jean Bardet Directeur Général Adjoint sont des amateurs, des moutons de panurge au service de la France colonisatrice. Dés le début de leur bataille, ils ont sorti leur unique arme fatale. Pour faire mal à qui ? Le Président, le PM et le Directeur Général de l’Artp n’ont pas été directement touchés par ces sabotages. Car ils ont d’autres moyens pour communiquer. Mais ce sont les clients qui ont giflés. Et pourtant le service n’est pas gratuit. Ils paient leur argent.

Une bataille se mène par étape. On ne peut dès le départ s’attaquer directement aux clients. Les sabotages devaient se faire par séquence. C’est à dire couper le net d’abord pendant 24 h. S’il n’y a pas de réaction, ils s’attaquent aux Mobiles. Ou bien ils commencent par les appels internationaux avant de toucher les clients au niveau local. Ignorants, ils ont laissé leurs techniciens et leurs syndicalistes adopter une stratégie maladroite dressant ainsi les populations contre la Sonatel. Veulent-ils sauver leurs primes que France Télécom menace de supprimer si Global Voice entre en action ?

Le petit commerçant, le maçon, le gérant de cyber, le taximan, le joueur de « nawétane » ne comprennent absolument rien de leur combat. Leur parler de Global Voice c’est leur traduire le Coran en langue anglaise. Ils n’y comprennent rien. Ce n’est pas leur affaire. Ce qu’ils veulent c’est que leur petit appareil téléphonique ou leur PC marchent normalement. Et qu’ils ne soient pas les victimes d’un combat qui ne les regarde pas.

L’autre maladresse commise par la Sonatel, c’est le préjudice subi par les initiateurs du Plan Orsec pour les populations de la banlieue, les Banques, les aéroports, les sites internet, les ports, les foyers religieux, les mosquées, les Eglises, la presse, les hôpitaux, les agences de voyages. Comment une société gérée par des personnes responsables et conscientes peut-elle adopter une démarche pareille ? L’affaire Global Voice a installé une panique au sommet de la Sonatel.

Cheikh Tidiane Mbaye devait au moins faire comprendre au « colon » Jean Bardet qu’il est un nationaliste au service de son pays d’abord comme savait bien le faire son père Feu Kéba Mbaye qui n’a jamais préféré la France à la place du Sénégal. Inutile de jurer que jamais France Télécom ne fera une chose pareille contre les intérêts de la France ou des français.

La Sonatel travaille pour l’intérêt de la France et de ses citoyens. Les sous qu’elle gagne sont logés dans les banques françaises comme le Crédit Lyonnais de Monaco. C’est la colonisation économique qui se poursuit. Aujourd’hui, elle veut nous prendre en otage.

Les Associations des Consommateurs ont bien fait de porter plainte le terrorisme et le crime de la Sonatel. En plus ils devront, comme ils l’ont annoncé, aller plus loin en demandant au Chef de l’Etat de casser le monopole de la Sonatel pour ouvrir la voix à Expresso qui effectue un travail sérieux et professionnel, et d’autres opérateurs comme Tigo. Ce monopole doit être révisé. Car c’est devenu une question de souveraineté nationale. Or nul n’ignore que c’est France Télécom qui est derrière tout ce combat. Elle sent que ses intérêts sont menacés.

Il est évident qu’avec Global Voice, l’Etat découvrira tous les cafards que cache la Sonatel. Car si par exemple, l’Etat découvre qu’il y a de fausses déclarations sur les appels entrants, la Sonatel risquera un redressement fiscal. Or la réalité dans ses déclarations ne pourra être sue que si la Sonatel accepte de laisser Global Voice faire le travail de contrôle.

Jamais, l’Etat ne reculera jamais. Nos sources sont formelles. En plus avec la décision prise par les Associations des Consommateurs, le président de la République se sent renforcé et soutenu dans sa position. Surtout quand on sait que les travailleurs de la Sonatel ont été rabroués par Momar Ndaw Président de l’Association des Consommateurs (Ascosen) qui leur a expliqué que leur combat est sans fondement légal.

Par ailleurs, la Sonatel est la seule société dans le monde qui fait un chiffre d’affaire de plus de 400 milliards FCfa dans un pays aussi pauvre que le Sénégal. Cela montre qu’il a problème. Cette Société privée se sucre sur le dos des contribuables sénégalais. Elle paie ses Cadres à coup de millions. Ses Directeurs vivent dans l’opulence. Leurs factures d’électricité, leurs factures d’eau, leurs bureaux, leurs chambres à coucher, leurs domestiques, leur carburant tout sont pris en charge par les pauvres clients.

L’Etat ne reculera jamais, les populations aussi, devant ces bandits de grands chemins que sont : la Sonatel et France Télécom...

(Source : Bitimrew.net, 6 août 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)