twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Eswatini, premier pays d’Afrique à rejoindre la coalition initiée par les Etats-Unis contre Huawei sur la 5G

mardi 19 janvier 2021

Comme plusieurs pays à travers le monde, l’Eswatini a rejoint le programme Clean Network des Etats-Unis. A travers ce choix stratégique, le royaume qui fait l’objet de menaces de la Chine du fait de ses relations avec Taiwan renforce son réseau d’alliés.

Dans un communiqué conjoint publié le vendredi 15 janvier, les Etats-Unis et le royaume d’Eswatini – après avoir exprimé leur intérêt respectif au « développement d’une approche commune de la sécurité du réseau 5G et la garantie d’une 5G sûre, résiliente et digne de confiance » – ont annoncé leur désir de renforcer la collaboration au niveau de cette technologie mobile.

Selon l’Eswatini, « la 5G permettra une vaste gamme de nouvelles applications [...] Protéger ces réseaux de communication de nouvelle génération contre les perturbations ou les manipulations et garantir la vie privée et les libertés individuelles […] sont vitaux pour garantir que nos citoyens puissent profiter des formidables opportunités économiques que la 5G offrira ».

Avec cette déclaration aux côtés des Etats-Unis, l’Eswatini prend ses distances avec Huawei et marque son adhésion au programme « Clean Network » initié l’année dernière par l’administration Trump. Il devient ainsi le premier pays d’Afrique à faire ce choix, selon de département d’Etat américain.

Le Clean Network est la coalition contre Huawei – largement en avance sur la recherche et le développement sur la 5G – initiée par les Etats-Unis qui accusent la société technologique chinoise d’être inféodée au gouvernement de Pékin et donc dangereuse pour la sécurité des futurs réseaux à très haut débit.

Plusieurs pays, notamment de l’Union européenne et de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan), ont déjà adhéré au Clean Network. En marge de la conférence sur la sécurité de Munich, organisée le 15 février 2020 en Allemagne, ils avaient été menacés de sanctions par les Etats-Unis s’ils optaient pour des équipements Huawei pour leur réseau 5G.

Pour l’Eswatini, petit royaume limitrophe au Mozambique qui a retrouvé en janvier 2018 son éligibilité à exporter sur le marché américain sans droits de douane, conformément à la loi américaine sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA), le choix est vite fait entre les Etats-Unis et Huawei. D’autant plus que le pays est en froid avec la Chine qui fait pression depuis le début de l’année 2020 pour qu’il rompe ses relations avec Taiwan.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 19 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)