twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Egypte va former 1500 spécialistes des réseaux de fibre optique au cours des deux prochaines années

jeudi 15 décembre 2016

Au cours des deux prochaines années, l’Egypte va former 1500 spécialistes des réseaux de fibre optique. Un accord a été signé en ce sens entre l’Autorité nationale de réglementation des télécommunications (Anrt), l’Agence de développement de l’industrie des technologies de l’information (Itida) et l’Institut national des télécommunications (Nti). L’accord porte sur la mise en place d’un programme de formation spécialisée pour le développement des capacités techniques et professionnelles dans l’établissement, l’exploitation et la maintenance des réseaux de fibre optique dans le pays.

Le programme de formation sera basé sur les contenus de l’Association de fibre optique (FOA). Il se déroulera en deux phases. Une phase théorique au cours de laquelle les apprenants recevront les connaissances basiques sur la conception, l’installation et l’exploitation d’un réseau de fibre optique. Au terme de cette phase, les apprenants deviendront des techniciens certifiés en fibre optique, un diplôme délivré par la FOA. La seconde phase de la formation, elle, sera pratique et servira à améliorer leurs compétences dans la création, l’installation d’équipements et le fonctionnement des réseaux de fibre optique.

D’après Yasser Elkady, le ministre des communications et des technologies de l’information, ces futurs spécialistes des réseaux de fibre optique aideront le gouvernement dans la réalisation avec succès des projets nationaux basés sur la fibre optique et faisant partie intégrante du plan d’action. Parmi ces projets, figurent la nouvelle capitale administrative, le projet de développement de la zone du canal de Suez (SCADP) et les parcs technologiques. Pour le ministre des télécoms, former des spécialistes locaux en réseaux de fibre optique est le meilleur moyen de créer des emplois, valoriser l’expertise locale, dépenser moins d’argent à faire venir des compétences extérieures et garantir un développement contrôlé des projets numériques nationaux.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 15 décembre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)