twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Egypte prépare actuellement le cadre légal pour les fréquences et licences 5G

mardi 19 octobre 2021

La 5G suscite l’intérêt de Telecom Egypt, Orange, Etisalat Misr et Vodafone Egypt depuis 2019. Les sociétés qui ont déjà testé la technologie n’attendent plus que les dispositions pratiques du régulateur télécoms pour amorcer l’évolution du marché télécoms local.

Le gouvernement égyptien prépare actuellement les fréquences et licences pour la 5G. C’est Shafik Traboulsi, le vice-président et chef de l’unité réseau chez Ericsson Moyen-Orient et Afrique (MENA), qui l’a révélé, dimanche 17 octobre, en marge du salon international de la technologie (Gitex 2021), qui s’est ouvert au Dubai World Trade Centre il y a deux jours pour s’achever le 21 octobre.

Dans un entretien accordé au média égyptien dailynewsegypt.com, Shafik Traboulsi a déclaré que le marché égyptien est prêt à recevoir la technologie de cinquième génération, d’autant plus qu’il s’agit d’une technologie de pointe qui donnera un nouvel avantage à l’économie égyptienne et améliorera les services reçus par l’utilisateur final, ainsi qu’il ouvrira à l’Egypte de nouvelles opportunités d’investissement. Il a exprimé le souhait que les fréquences 5G soient « accordées à un prix approprié, ce qui aidera les entreprises de télécommunications à améliorer leurs services ».

Depuis 2019, la 5G est au cœur des préoccupations de quelques opérateurs télécoms opérant sur le marché télécoms égyptien. En février 2019, lors du salon mondial du mobile organisé à Barcelone par l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA), Telecom Egypt avait signé un protocole d’accord avec Nokia et Ericsson pour préparer son réseau à la norme 5G.

En novembre 2019, Orange avait signé un accord avec Huawei pour préparer son réseau à la 5G. En décembre 2019, Etisalat Misr a testé la technologie avec Ericsson. Du côté de Vodafone, Nick Read, le président directeur général du groupe, lors d’une audience que lui avait accordée le président de la République Abdel Fattah al-Sissi en décembre 2020, avait exprimé le désir de l’entreprise de tester la technologie.

Dans son rapport sur la mobilité 2020, Ericsson a estimé que les abonnements 5G atteindraient 80 millions dans la région MENA d’ici 2025. La société, qui comprend l’importance que cette technologie jouera dans le développement numérique de nombreux pays comme l’Egypte, est présente au Gitex pour explorer les opportunités de renforcer davantage ses collaborations dans la région.

Muriel Edjo

(Source : Agence ecofin, 19 octobre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)