twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Egypte ouvre un centre de formation continental dans les télécommunications

vendredi 9 juillet 2021

Alors que l’Egypte poursuit sa politique de soft power en Afrique à travers le partage d’expérience et la formation, le pays vient de lancer une nouvelle initiative. Il s’agit d’une école à caractère destiné à former les Africains dans les domaines de la cybersécurité et les systèmes intelligents.

Le ministre égyptien des Communications et des Technologies de l’information, Amr Talaat, a inauguré le 8 juillet un centre de formation égypto-africain dans le domaine des télécommunications (EG-ATRC).

Le centre ouvert à tous les ressortissants du continent a lancé sa première cohorte de formation composée de ressortissants de 11 pays africains parmi lesquels le Cameroun, le Soudan, le Sénégal et la Mauritanie.

D’après Hossam El-Gamal, résident exécutif de l’Autorité nationale de régulation des télécommunications (NTRA), l’organisme de tutelle du centre, « la création de l’EG-ATRC visait à développer la main-d’œuvre du secteur des télécommunications afin de permettre aux Africains de faire face aux nouvelles questions réglementaires et techniques de manière à ce que les diplômés du centre deviennent des atouts précieux pour le secteur des télécommunications dans son vaste concept régional ».

Ce projet égyptien arrive au moment où le pays veut renforcer sa présence sur le continent par le biais de l’éducation et de la formation et du transfert de compétences, et par la même occasion consolider la politique de coopération de l’Egypte avec les pays africains.

L’école accueille 150 étudiants par an. Ceux-ci seront formés dans des domaines tels que la cybersécurité, la gestion des systèmes intelligents et des ressources rares, dont les fréquences et la numérotation. Par ailleurs, le Centre propose également des programmes de formation en ligne gratuits utilisant le système de cours en ligne ouverts et massifs (MOOC).

L’objectif étant de développer les capacités des régulateurs des télécommunications et des organismes compétents en Afrique grâce à un système de formation unique qui rassemble l’expertise académique et professionnelle égyptienne.

Notons que ces dernières années, le pays des pharaons a développé une expertise dans le domaine des télécoms. Un progrès attesté par l’Union internationale des télécommunications. Dans le classement 2020 de cette institution, l’Egypte a gagné 54 places en se classant 41e sur 193 pays, alors qu’elle était 95e en 2019.

Vanessa Ngono Atangana

(Source : Agence Ecofin, 9 juillet 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)