twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Egypte discute de coopération TIC avec l’Italie, le Nigeria et la Biélorussie

mardi 19 janvier 2021

Engagée dans l’accélération de sa transformation numérique, l’Egypte sonde actuellement les potentielles expertises technologiques qui peuvent l’accompagner dans ce sens. Le pays veut tirer parti des TIC pour atténuer les contrecoups de la Covid-19 sur son économie.

Les 14, 15 et 17 janvier 2021, le ministre égyptien des Communications et des Technologies de l’information, Amr Talaat, a échangé respectivement avec l’ambassadeur d’Italie, le ministre des Télécoms du Nigeria et l’ambassadeur de Biélorussie sur des axes de coopération TIC.

Avec l’Italien Giampaolo Cantini, les discussions ont porté sur la transformation numérique et la poste. Avec le Nigérian Ali Isa Pantami, l’accent a été mis sur le développement d’applications technologiques, le renforcement des capacités, l’intelligence artificielle (IA) et le développement des infrastructures TIC. Enfin, avec Sergei Terentiev, c’est sur l’échange d’expertise en cybersécurité, le renforcement des capacités, la transformation numérique et l’inclusion financière que les discussions ont porté.

Au regard des faiblesses de sa préparation au numérique, mises en exergue durant les heures sombres de la pandémie de coronavirus, l’Egypte veut procéder dès 2021 à de grands changements pour les corriger. Le gouvernement veut non seulement développer les réseaux télécoms et numériser les services publics essentiels, mais relever également le niveau de compétences technologiques de sa jeunesse et renforcer l’écosystème d’innovation et d’entrepreneuriat.

Lors d’une audience qu’il leur avait accordée le 25 octobre 2020, Abdel Fattah al-Sissi, le président de la République d’Egypte, avait interpelé le Premier ministre, Mostafa Madbouly, et Amr Talaat sur la nécessité d’accélérer les projets nationaux liés au numérique afin de maximiser l’impact des TIC sur l’économie du pays malmenée par la Covid-19.

Selon Oxford Business Group, grâce aux investissements engagés par le passé, les revenus générés par le secteur TIC devraient passer de 65 milliards EGP (4,3 milliards USD) en 2014-2015 à 195 milliards EGP d’ici 2020-2021. Soit une contribution de 8,43% au PIB, générant 250 000 emplois directs et des exportations de services TIC d’une valeur de 23 milliards EGP.

En accentuant l’investissement dans la transformation numérique à tous les niveaux en 2021, ces retombées seront plus importantes d’ici 2025.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 19 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)