twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Egypte a lancé son projet national de construction de zones technologiques à travers le pays

lundi 1er février 2016

L’Egypte a lancé le projet national de création des zones technologiques dans les gouvernorats de la République. Au cours du conseil des ministres tenu le 27 janvier 2016, le gouvernement a approuvé la fondation d’une société égyptienne par actions, qui sera chargé de la construction des zones technologiques. Selon le service d’informations de l’Egypte, la participation du ministère des technologies de l’information et de la communication dans cette société a également été approuvée.

La création de zones technologiques en Egypte s’inscrit dans le cadre le cadre du plan national des télécommunications. Son objectif est le développement de l’industrie égyptienne des TIC via les meilleures stratégies à même d’attirer les investissements étrangers. Sur le site ela-newsportal.com, l’Agence de développement de l’industrie des technologies de l’information (Itida) déclarait en mai dernier qu’avec des projets de construction de zones technologiques dans tout le pays, l’Égypte se prépare à devenir un site de délocalisation multi-centres, afin de tirer le meilleur parti possible des capacités d’externalisation des processus d’entreprise du pays.

Pour une gestion efficace des zones technologiques qui seront créées, le ministre des TIC, Yasser El-Qadi (photo) a signé le 21 janvier 2016 un mémorandum d’entente avec le président de la compagnie mondiale Tus-Holdings, Wang Jiwu. Il porte sur la fourniture des conseils nécessaires au ministère dans le domaine de gestion et de fonctionnement des zones technologiques en Egypte. Le mémorandum a une durée de trois ans renouvelables de la part des deux parties.

(Source : Agence Ecofin, 1er février 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)