twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Autorité des communications d’Ethiopie repousse à nouveau la date limite de soumission pour les licences télécoms

jeudi 8 avril 2021

Le régulateur télécoms s’est attiré de vives critiques des Ethiopiens. Le retard accusé dans le processus de libéralisation du marché télécoms éthiopien leur fait douter de la conduite à terme de cette opération dans laquelle ils placent de nombreuses attentes. La Banque mondiale s’inquiète aussi.

Le lundi 5 avril, l’Autorité des communications d’Ethiopie (ECA) a prolongé de 19 jours la date limite de soumission des offres pour l’acquisition des deux nouvelles licences télécoms, officiellement mises en vente depuis le 27 novembre 2020. Le 1er février dernier, la date limite initiale du 5 mars avait déjà été repoussée au 6 avril. Ce second report fixe la nouvelle date au 26 avril.

Une fois encore, le régulateur télécoms explique que ce report de date a été pris « en raison des demandes des soumissionnaires ». Ils ont sollicité « plus de temps pour finaliser leur offre à la lumière de l’environnement du marché marqué par la Covid », a expliqué la CEA. Cette décision risque de retarder l’ensemble du processus d’attribution des deux licences et l’entrée de nouveaux acteurs sur le marché télécoms.

En cédant une fois de plus aux demandes des soumissionnaires à l’appel d’offres pour les licences télécoms l’ECA s’est attiré de vives critiques sur les réseaux sociaux. Les Ethiopiens qui attendent avec impatience l’arrivée de la concurrence sur le marché télécoms national doutent déjà de la capacité du régulateur à concrétiser cette libéralisation.

Une inquiétude que partageait déjà Ousmane Dione, le directeur de la Banque mondiale pour l’Erythrée, l’Ethiopie, le Soudan du Sud et le Soudan, après le premier report de date limite. Dans une tribune publiée le 11 février dernier sur le blog de la Banque mondiale, il avait rappelé au gouvernement éthiopien les enjeux de développement derrière l’ouverture du marché télécoms à la concurrence.

Il semble que le régulateur télécoms d’Ethiopie se soit montré favorable à un nouveau report de la date limite de soumission des offres dans le souci de maximiser le nombre d’entreprises en compétition et d’augmenter ses chances de sélectionner les meilleurs partis, aussi bien sur le plan technique que financier.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 8 avril 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)