twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Assemblée Nationale se dote d’un espace numérique

mercredi 19 mars 2003

Un cyber espace composé de 20 terminaux offrant des points d’accès aux réseaux d’information et de documentation de l’Assemblée Nationale et du Ministère chargé des Relations avec les Institutions et à Internet a été inauguré ce mardi au sein de l’hémicycle par le Président de l’institution parlementaire, M. Pape Diop.

Il a indiqué au cours de la cérémonie l’intérêt particulier qu’il accorde "à la modernisation de l’institution et au renforcement des capacités de ses ressources humaines".

C’est pourquoi, dira M. Pape Diop, cet espace a été conçu pour être un cyber multimédia mis à la disposition des députés pour qu’ils puissent profiter de "toutes les opportunités offertes par le réseau mondial d’information et de communication".

Ce projet a pu se concrétiser, selon lui, "grâce au soutien résolu et efficace" du Programme des Nations Unies pour le Développement ( PNUD ) qui a consenti un budget de 150 millions pour le financement de cet espace numérique parlementaire.

Assurant au Représentant Résidant du PNUD, M. Ahmed Rhazaoui que les "parlementaires sauront faire bon usage de ce précieux investissement ", M. Diop a annoncé dans le même sillage le financement de la deuxième phase du projet à savoir son extension à l’Hôtel des Députés.

Pour sa part, le ministre chargé des relations avec les institutions parlementaires nationales, régionales et l’Union Africaine, M. Mamadou Diop Decroix a rappelé le plan d’action prioritaire de son département qui comprend entre autres l’amélioration de la circulation de l’information interne et externe par la mise à profit des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), par l’aménagement de l’espace numérique".

En tant qu’ancien président du réseau des parlementaires sur les NTIC, M. Diop s’est particulièrement réjoui de "ce progrès dans la modernisation de l’institution parlementaire".

M. Rhazaoui a pour sa part fait observer que dans le diagnostic des problématiques de Bonne Gouvernance au Sénégal, il est à noter que "le travail parlementaire n’a pas encore atteint les résultats escomptés".

C’est pourquoi, a-t- il indiqué, le PNUD n’a pas "hésité à appuyer l’Assemblée Nationale en vue de l’élaboration d’un programme de formation des députés et la création de l’espace numérique".

(Source : PAS 18 mars 2003 )

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)