twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Angola reçoit déjà un tiers du signal de satellite de la compensation russe

samedi 22 septembre 2018

L’Angola a déjà un tiers de la capacité Angosat1 depuis le 6 avril de cette année, dans le cadre de la clause de compensation établie avec la partie russe.

L’information a été fournie vendredi à Luanda, par le directeur du Bureau de gestion du programme spatial national (GGPEN) zolana João, lors de la visite des officiers supérieurs de la Marine de Guerre Angolaise (MGA) au Centre de contrôle et Emission de Satéllite à Funda.

Selon le directeur du GGPEN, alloué au Ministère des Communications et des Technologies de l’Information (MTTI), au cours de ces mois, il était en cours la réorientation des services de télécommunications au signal de compensation.

« Dans ce contexte, l’Angola est compensé par deux signaux par satellite, notamment l’AM7 qui envoie un signal à la bande C et l’E3B qui envoie un signal à la bande KU, soit un de la Russie et l’autre de l’Europe jusqu’à ce qu’il soit remis aux autorités angolaises l’Angosat2 ", a-t-il expliqué.

Cette compensation résulte de la défaillance de l’Angosat-1, qui, bien qu’il soit en orbite, ne présente pas les paramètres pour lesquels il a été conçu.

Pour viter des dommages à la partie angolaise, ont été activées les clauses contractuelles qui imposent à la partie russe l’obligation d’indemniser les dommages.

L’Angola a commencé à bénéficier de ces compensations à partir d’avril, date à laquelle a débuté la construction de l’Angost2, qui devrait être lancé en 2020.

La compensation remplit les problèmes rencontrés dans l’Angosat-1, à la lumière du contrat qui oblige la partie russe à les assumer dans son intégralité, y compris les réserves formulées par le signal intéressé par l’achat.

(Source : Angop, 22 septembre 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)