twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Anej et la lutte contre la fracture numérique : 386 millions pour des quartiers défavorisés

mardi 10 juin 2008

Pour la réduction de la fracture numérique et la création d’emplois, l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Anej) en collaboration avec la fondation ST Microelectronics Digital Unify, qui a lancé, mardi dernier, un projet sur les Technologies de l’information et de la communication (Tic) d’une valeur de 386 millions de francs Cfa, veut permettre à 54 mille jeunes des quartiers défavorisés, à avoir accès à l’information.

Les localités de Grand-Dakar, Yoff, Yarakh, Wakhinane Nimzat, Marssassoum, Bignona vont bientôt voir leur fossé numérique, se combler : l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Anej) a lancé, la semaine dernière, un projet dénommé « Initiative pour l’accès des jeunes aux Techniques de l’information et de la communication (Tic) contre la fracture numérique et en faveur de la création d’emplois » et entend dérouler la première phase dans ces Collectivités locales, avec la création de six centres informatiques équipés, chacun, de onze ordinateurs, une imprimante/fax et une connexion Internet pour les jeunes.

Financé pour un montant de 386 millions de francs Cfa par la fondation ST Microelectronics/Digital Unify, ledit projet vise, dans les trois prochaines années, à permettre à 54 000 jeunes, dont 40% de femmes, d’avoir accès aux Tic et aux métiers de l’informatique. A cela s’ajoute la formation de 60 formateurs aux Tic, dont 12 dans la phase-pilote, la création au moins de 90 emplois directs et permanents, l’hébergement les services d’information et d’orientation des jeunes pour l’emploi de l’Anej, etc.

Pour justifier la « pertinence » du projet de son département, Mamadou Lamine Keïta, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes souligne que « la concurrence entre les nations se fait au prix de l’accès aux Tic. C’est pourquoi, le Président Wade a lancé le Fonds de la solidarité numérique pour casser la fracture numérique. Le lancement de ce projet s’inscrit dans cette dynamique ». Conscient des avantages, mais aussi, des inconvénients des Tic, Mamadou Lamine Keïta demande à ce que ces centres informatiques, qui seront installés dans ces quartiers défavorisés, soient accompagnés d’une mise en place d’un dispositif d’encadrement et de surveillance, afin de protéger les jeunes contre certains fléaux, notamment, la cybercriminalité, entre autres.

A ce propos, promet le président du Conseil national de la jeunesse, El Hadj Malick Diop, la structure qu’il dirige ne ménagera aucun effort pour la réussite du projet. « Nous jouerons pleinement notre rôle », déclare-t-il. Car, le projet contribue, non seulement, à la gestion de la carrière des jeunes, mais également, il participe à la création d’emplois.

Les bénéficiaires de ce projet, représentés par le maire de Wakhinane Nimzat et le maire de Yarakh, s’engagent, quant à eux, à veiller à la bonne gestion de ces outils. Aussi promettent-ils de faire de leur mieux pour mériter la confiance portée en leurs Collectivités locales pour la phase pilote.

Après ces Collectivités locales, quelles seront les prochaines zones sur la liste ? Le directeur général de l’Anej, Abdou Khafor Touré, précise que le choix se fera en fonction de l’enclavement des localités.

Dialigué Faye

(Source : Le Quotidien, 10 juin 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)