twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Ambassade américaine forme des journalistes au réseautage web

mardi 26 juin 2012

Le Département des relations publiques de l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal offre à diverses catégories socioprofessionnelles une semaine de formation aux médias sociaux. Hier, lundi, c’était le tour de la presse avec un séminaire d’une journée pour mieux connaître Facebook, Twitter, Google+ à un degré moindre, etc.

C’est dans le cadre des journées de formation offertes par l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar aux professionnels des médias qu’une bonne partie de la presse sénégalaise a bénéficié hier d’un séminaire de mise à niveau sur le réseautage web. Mathilde Piard, experte franco-américaine, a ainsi passé en revue avec les journalistes le fonctionnement de plusieurs plate-formes dont Facebook et Twitter, notamment.

Il s’est agi, avant tout, d’expliquer les mécanismes indiqués de mise en ligne d’articles sous un format professionnel, mais aussi d’apprendre quelques ficelles techniques qui, Outre-atlantique, font de ces réseaux les instruments privilégiés de diffusion de l’information aujourd’hui. « Nous avons eu plusieurs retours, chez les professionnels de la presse, manifestant une envie claire de se mettre à la page de ce qu’est le réseautage de l’information dans les pays développés », a expliqué Sara Devlin, Attachée de presse de l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar. « C’est ce qui a été le prétexte de la rencontre d’aujourd’hui et de celles plus tard dans la semaine, avec les blogueurs et au Cesti, entre autres », a ajouté la diplomate américaine.

Du « post » au « hashtag », en passant par la curation de données web et la vérification de sources en ligne, les journalistes présents ont donc pu se familiariser avec le jargon, souvent barbare, d’un monde virtuel en perpétuelle mutation, mais avec lequel ils doivent quotidiennement interagir sans avoir toujours été formés à cet effet… Des exemples concrets relatifs à l’étape sacro-sainte de la vérification de l’information (en ligne) ont été présentés aux séminaristes.

Cette journée de découvertes pour certains, et de mise à niveau pour d’autres, a aussi été l’occasion rêvée, pour certains journalistes de poser toutes sortes de questions liées. Et dans les débats, il est ressorti par exemple que sur les 72% d’internautes sénégalais qui possèdent un compte facebook, la majorité se situe dans une fourchette d’âge comprise entre 18 et 34 ans, professionnels et particuliers confondus.

Aux côtés de Mathilde Piard, les journalistes ont également bénéficié des contributions de Ababacar Sédikhe Ndiaye, expert en médias sociaux.

Sophiane Bengeloun

(Source : EnQuête+, 26 juin 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)