twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Alliance Smart Africa identifie des projets TIC dans lesquels elle souhaite voir le Japon investir

vendredi 21 février 2020

Les experts en charge des TIC des États membres de l’Alliance Smart Africa et le ministère de l’Intérieur et des Communications du Japon ont identifié quelques projets dans lesquels l’organisation, fondée pour connecter l’Afrique et aider les pays membres à atteindre les objectifs de développement durable en capitalisant sur les TIC, souhaite voir le Japon investir.

C’était au cours d’une réunion technique organisée du 19 au 20 février 2020 à Cotonou au Bénin. Ont participé à la rencontre des experts du Bénin, du Mali, de la République démocratique du Congo, du Rwanda, du Sénégal, du Soudan du Sud, de Sierra Leone et de Tunisie.

Parmi les projets identifiés figure le développement de la connectivité en Afrique. Didier Nkurikiyimfura, le directeur en charge du département technologie & innovation au Secrétariat de Smart Africa, a déclaré que « nous avons encore des dizaines de millions d’individus non connectés sur le continent et donc privés de beaucoup d’opportunités présentes dans le monde du numérique ».

Au-delà de la connectivité, le développement des usages s’avère aussi important. Didier Nkurikiyimfura a indiqué que « les TIC et les applications électroniques connexes sont des instruments clés pour améliorer la gouvernance et des services tels que la santé, l’énergie, l’éducation, le logement, l’agriculture, l’assurance, la banque, le commerce, l’industrie pharmaceutique, l’automobile, le transport, etc. ».

Les projets retenus lors de la réunion technique de Cotonou seront soumis au Conseil des ministres de Smart Africa qui les portera à la prochaine table ronde nippo-africaine de haut niveau sur les TIC qui se tiendra en Guinée, en marge du Sommet Transform Africa 2020 prévu du 20 au 23 avril à Conakry.

(Source : Agence Ecofin, 21 février 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)