twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique subsaharienne adopte la 5G plus rapidement que ce que prédisaient les experts

mardi 20 septembre 2022

La transformation numérique quelque peu négligée en Afrique par le passé s’est révélée nécessaire pour la croissance socio-économique depuis 2020. De nombreux pays prennent déjà les mesures qui s’imposent et l’ultra haut débit fleurit plus rapidement que prévu à travers le continent.

En Afrique subsaharienne, l’adoption de la 5G a rapidement progressé depuis 2018. Les données recensées par Agence Ecofin indiquent qu’au 15 septembre 2022 douze opérateurs télécoms dans dix marchés commercialisent déjà des services mobiles adossés à la technologie à ultra haut débit. Des données contredisent de plus en plus les prévisions d’adoption timide de la 5G par l’Afrique subsaharienne, évoquées par plusieurs équipementiers et cabinets spécialisés.

Les opérateurs télécoms qui ont déjà lancé la 5G en Afrique

Marchés Opérateurs télécoms
Lesotho Vodacom
Togo TogoCom
Afrique du Sud Vodacom, MTN, Rain
Seychelles Cables and Wireless
Maurice Mauritius Telecom
Kenya Safaricom
Ethiopie Safaricom
Zimbabwe Econet Wireless
Nigeria MTN
Tanzanie Vodacom

Source : Agence Ecofin

L’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA) estimait en 2021 que le volume de connexions 5G atteindrait 35 millions d’ici 2025. Soit 3% du nombre total des connexions mobiles de la région où sept opérateurs télécoms dans cinq marchés commercialisaient déjà leurs services ultra haut débit. En janvier 2022, elle a revu ses estimations à 38 millions de connexion 5G dans son rapport The Mobile Economy 2022. Soit 4% du nombre total des connexions mobiles d’Afrique subsaharienne.

Mais la 5G séduit de plus en plus. Aux douze opérateurs télécoms qui commercialisent déjà l’ultra haut débit, il est fort probable que de nouveaux s’ajoutent d’ici la fin de l’année. A l’Ile Maurice, par exemple, Emtel Ltd et Mahanagar Telephone Mauritius Ltd (MTML) qui ont également obtenu une licence 5G en juin 2021 n’ont pas encore lancé le service. Idem pour Mafab au Nigeria.

Plusieurs nouveaux opérateurs télécoms devraient se lancer sur le segment de la 5G dans onze autres marchés où la technologie a déjà été testée au cours des quatre dernières années. C’est le cas en Côte d’Ivoire où Orange et MTN ont fait leur preuve.Au Mali c’était Orange, à Madagascar ce fut le cas de Telma.

Si une chose est certaine, et qui ne devrait pas s’éloigner des prévisions des observateurs du marché télécoms mondial, c’est l’augmentation du trafic data mobile suscité par la demande croissante en connectivité. Ericsson affirme dans son Mobility Report de juin 2022 que le trafic de données moyen par smartphone devrait passer de 2,9 Gigaoctets par mois pour atteindre 11 Gigaoctets d’ici 2027.

Bien que le prix d’un smartphone compatible 5G soit encore assez élevé et puisse susciter des doutes sur l’appropriation de l’ultra haut débit mobile en Afrique subsaharienne, International Data Corporation (IDC) semble plutôt optimiste. George Mbuthia, analyste de recherche senior auprès de la firme américaine, explique que « la lenteur du développement des infrastructures de réseau 5G à travers l’Afrique n’a pas ralenti l’adoption puisque les appareils 5G peuvent également être utilisés sur les réseaux 4G, plus facilement disponibles ».

IDC indique qu’en Afrique subsaharienne, au second trimestre 2022, « les expéditions d’appareils 5G ont augmenté de 26,9 % en glissement trimestriel au deuxième trimestre 2022 et leur part du marché global augmente à mesure que les grandes marques lancent davantage d’appareils 5G phares sur le marché ».

Les appareils 4G ont représenté 73,9 % des expéditions globales de smartphones en Afrique au deuxième trimestre 2022, la 3G et la 5G représentant des parts de 18,5 % et 7,6 %, respectivement, selon IDC.

Muriel Edjo [1]

(Source : Agence Ecofin, 19 septembre 2022)

[1] Muriel Edjo est l’auteur du rapport « 5G, ce qui peut changer en Afrique avec l’ultra haut débit (EcofinPro)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik