twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique rurale perçue comme le futur eldorado de la téléphonie mobile

mercredi 10 novembre 2010

L’avenir de la téléphonie mobile réside en Afrique rurale, où seul un habitant sur 10 a accès à ce réseau, selon une étude commentée mercredi lors de la conférence AfricaCom en Afrique du Sud.

"Globalement, la croissance des abonnés au téléphone portable va continuer de baisser en raison d’une forte saturation. En Afrique, la tendance sera à peu près la même (. . . ) mais l’expansion en zone rurale va stimuler la croissance et même l’accélérer", a déclaré Nick Jotischky, analyste du cabinet d’études Informa Telecoms & Media.

"Connecter les zones rurales et fournir un accès aux télécommunications représentent le futur de cette industrie dans les prochaines années pour cette région", a-t-il estimé lors de la conférence africaine sur les télécommunications au Cap (sud-ouest).

Selon l’étude d’Informa, le nombre d’abonnés en Afrique a dépassé la barre des 500 millions en septembre, ce qui représente 10% des clients dans le monde.

Face à ce marché porteur, l’opérateur français Orange, avec ses 55 millions de clients africains, a prévu de se développer en zone rurale, où sont consacrés 50% de ses investissements.

"Notre but est de doubler nos revenus en Afrique et au Moyen-Orient d’ici 2015", a indiqué lors de la conférence Marc Rennard, vice-président de ces deux régions. Orange a gagné l’année dernière 3,5 milliards d’euros sur le continent africain.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, concentre le plus grand nombre d’abonnés du continent (16%), suivi par l’Egypte et l’Afrique du Sud, selon l’étude d’Informa.

Durant ces cinq prochaines années, la téléphonie mobile devrait se développer en Afrique de l’Est et centrale, avec une augmentation de plus de 100% des abonnements en Ethiopie, en République démocratique du Congo, en Erythrée et à Madagascar, ajoute Informa, précisant que l’accès à l’électricité constitue le plus grand obstacle à l’expansion de la téléphonie en zone rurale.

AFP/Jeune Afrique

(Source : Xibar, 10 novembre 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)