twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique ne profite pas du business d’internet, dit un spécialiste

mardi 25 octobre 2011

Le business d’internet existe en Afrique, mais il n’est pas exploité à sa juste valeur pour pouvoir profiter des revenus qu’il engendre, a indiqué le Président-directeur général de la plateforme "Afrinic", Adiel Akpologan.

‘’Le marché du business d’internet existe, sauf que nous ne nous attelons pas, nous ne nous attardons pas vraiment sur le modèle. C’est-à-dire, voir ce qui marche pour l’Afrique. Nous avons besoins d’industrie d’internet qui génèrent des sous’’, a-t-il notamment dit.

M. Akpologan s’exprimait dans un entretien avec l’APS en marge de la 42-ème réunion d’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN).

Selon lui, les Africains doivent transcender leur façon de faire et voir qu’internet est un business global.

‘’Il faut que nous arrêtions de voir internet en tant que pays en voie de développement. Nous devons le voir en termes de business’’, a-t-il expliqué.

Le PDG d’"Afrinic" a invité les Africains à se poser la question de comment faire pour vendre plus de noms de domaines pour que les coûts ne soient pas prohibitifs.

‘’Nous ne devons pas être la partie du monde où tous se fait au rabais. Nous devons définir notre business pour qu’on nous écoute. Dans ce business, chacun vient avec des moyens imaginatifs pour pouvoir jouer sur ce marché’’, a-t-il souligné.

Adiel Akpologan a rappelé que l’Afrique a besoin d’une industrie solide dans le monde d’internet.

‘’On doit voir plus de consortiums émerger de cette réunion pour pouvoir appliquer les nouveaux noms de domaines. Nous devons voir plus d’investissements’’, a-t-il poursuivi.

Ouvert lundi par le président sénégalais Abdoulaye Wade, la 42ème réunion de l’ICANN se tient jusqu’à vendredi au Méridien-Président. Elle réunit 1.500 participants en provenance de 130 pays.

(Source : APS, 25 octobre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)