twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique mobilisée contre la cybercriminalité

jeudi 7 novembre 2013

Avec l’informatisation des services de l’État ou des entreprises, la protection de ses données devient un enjeu de souveraineté nationale. Car la sécurité des réseaux informatiques en Afrique est menacée par la cybercriminalité de plus en plus sophistiquée.

C’est dans l’air du temps avec l’affaire Edward Snowden, du célèbre ex-agent de la NSA exilé en Russie, suite aux révélations sur le système d’espionnage américain. Et il en a été en quelque sorte question lors du premier salon sur la sécurité informatique, tenu hier à Dakar. Cette rencontre a pour but de sensibiliser les entreprises et les États africains dans la lutte contre la cybercriminalité internationale.

‘‘Les systèmes informatiques sont des enjeux de souveraineté nationale aussi importants que peuvent l’être l’eau, l’électricité ou la défense nationale. Dans ce sens, l’État du Sénégal a mis en place des systèmes de protection d’informations stratégiques et sensibles de l’État contre toute violation ou piraterie’’, a déclaré, dès l’entame le ministre Abdoul Aziz Mbaye, conseiller technique en TIC de la présidence de la République. Or dans un monde de globalisation, la sécurisation des systèmes d’information stratégique de l’État et des entreprises n’est pas prise en compte par les entrepreneurs africains.

En outre, ’’les petites et moyennes entreprise (PME) sont complètement démunies face à des vols de documents sensibles ou piratage de réseaux informatiques d’espionnage industriel’’, a averti l’organisateur du Salon, Sidy Mocktar Aïdara. D’où l’importance de la rencontre rappelé par l’expert consultant en sécurité, Ali Azzouzi, face à l’actualité mondiale concernant le scandale des écoutes de la NSA révélé par Snowden.

D’après M. Azzouzi, ’’la cybercriminalité représente 1 000 milliards de dollars par an et dans ce monde de la globalisation marquée par la concurrence et la compétitivité, la protection des données sensibles comme les informations (recherche et développement des entreprises) est très prisée par les cybercriminels’’, a-t-il prévenu.

Il a ainsi alerté sur les dangers de la menace informatique pour les pays africains. En 2007, les services du gouvernement de l’Estonie ont été bloqués pendant une semaine, après une cyber-attaque attribuée à des pirates informatiques russes, a-t-il cité en exemple. Aussi Sidy Mocktar Aïdara milite-t-il pour une collaboration entre l’État et les entreprises pour une meilleure protection informatique devenue un élément d’enjeu stratégique international.

Mamadou Mafhfouse Ngom

(Source : L’Enquête, 7 novembre 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)